Petit Paysan (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
Scary Mother (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Square (2017)
Indivisibili (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

GOYA 2013

email print share on facebook share on twitter share on google+

Blancanieves répond aux attentes et triomphe aux Goya

par 

- Le film de Pablo Berger a raflé 10 des 18 prix pour lesquels il concourait. Suivent Lo imposible (5 Goya), Las aventuras de Tadeo Jones (3) et Grupo 7 (2)

Blancanieves répond aux attentes et triomphe aux Goya

Blancanieves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Pablo Berger
festival scope
fiche film
]
a répondu aux attentes et triomphé hier soir à un gala de remise des Goya qui restera aussi dans les mémoires pour les nombreux actes de protestation contre les choix du gouvernement dont il a été le théâtre. Le film du Basque Pablo Berger (photo) a en effet remporté dix trophées. Suivent Lo imposible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Juan Antonio Bayona
fiche film
]
de JA Bayona (5 Goya), Las aventuras de Tadeo Jones [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Enrique Gato (3) et Grupo 7 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Alberto Rodríguez (2).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La relecture en noir et blanc de Blanche-Neige des frères Grimm s'est imposée dans la catégorie reine, celle du meilleur film, devant Grupo 7, Lo imposible et L'Artiste et son modèle [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
, ainsi que dans les catégories meilleure actrice dans un premier rôle (Maribel Verdú), actrice-révélation (Macarena García) et meilleur scénario original (Berger). Le film a aussi cumulé les prix techniques : photographie, bande-originale, chanson originale, direction artistique, costumes, maquillages et coiffures).

Le prix de la meilleure réalisation a cependant récompensé le réalisateur originaire de Barcelone JA Bayona pour le film qui est récemment devenu le titre espagnol le plus populaire de l'Histoire, Lo imposible. Ses interprètes étrangers n'ont pas été récompensés (Naomi Watts et Ewan McGregor étaient en lice dans leurs catégories respectives), mais la facture du film a été distinguée par les Goya du meilleur montage, du meilleur son, de la production exécutive et des meilleurs effets spéciaux.

Pour la deuxième année de suite, le prix du meilleur scénario d'adaptation est décerné à un film d'animation. Il s'agissait l'année dernière d'Arrugas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ignacio Ferreras
fiche film
]
, cette année c'est Las aventuras de Tadeo Jones qui obtient le prix – une nouvelle preuve du bon état de santé du cinéma d'animation en Espagne. Le film d' Enrique Gato a aussi gagné les prix du meilleur nouveau réalisateur et du meilleur film d'animation.

Sans atteindre le niveau de la protestation contre la guerre d'Irak dont la cérémonie des Goya avait été le théâtre en 2003, laissant à l'industrie un souvenir contrarié par l'excès de l'événement, de nombreux intervenants ont ouvertement condamné la politique du gouvernement de Mariano Rajoy en matière d'économie en général et dans les domaines culturel et cinématographique en particulier. On peut citer avant tout le directeur de l'Académie, Enrique González Macho, qui s'est montré très critique par rapport à l'augmentation "brutale" de la TVA dans le secteur culturel : "Le monde du cinéma ne lâchera pas prise tant que cette erreur ne sera pas rectifiée. L'Espagne ne peut pas avoir la TVA la plus haute d'Europe en matière de culture. D'autres pays, comme les Pays-Bas et le Portugal, ont essayé d'imposer une TVA haute, mais ils se sont rendus compte que c'était une erreur et ils l'ont baissée"

(Traduit de l'espagnol)

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint TV/Feature
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss