La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LOCARNO 2013

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dracula rencontre Casanova dans Histoire de ma mort

par 

- Le grand vainqueur du Léopard d'or est le dernier ovni d'art et d'essai en date d'Albert Serra

Dracula rencontre Casanova dans Histoire de ma mort

Histoire de ma mort [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Albert Serra
festival scope
fiche film
]
, d'Albert Serra, ne s'est pas contenté d'être sélectionné en compétition au Festival de Locarno, qui s'est achevé ce week-end : il est reparti avec le Léopard d'or. Le jury international, présidé par le champion philippin du cinéma d'art et d'essai Lav Diaz, a clairement su apprécier la patte particulière du réalisateur catalan.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Story of My Death (Historia de la meva mort) est un film en costumes qui commence en Suisse la nuit, à l'occasion d'un banquet auquel participe Casanova (interprété par l'acteur catalan Vincenc Altaio), déjà presque d'âge mûr.

Déjà, dans les deux premières scènes, certains éléments semblent nouveaux, ou du moins inhabituels pour l'univers de Serra : pour la première fois, son film suit quelque chose qui ressemble à une intrigue et il y a des dialogues qui sont soigneusement écrits plutôt qu'improvisés. Par ailleurs, l'ensemble est non seulement en couleurs (contrairement à son film le plus connu, Le Chant des oiseaux, un titre sélectionné à Cannes qui était en noir et blanc), mais ces couleurs, ainsi que les décors, sont coordonnés de manière à former des tableaux qui renvoient aux peintures de l'époque.

Les dialogues sont riches et des thèmes en émergent lentement mais sûrement – bien que Serra invente aussi un rebondissement qui arrive assez tard et consiste en l'apparition inattendue de Dracula (Eliseu Huertas), qui a en commun avec le séducteur italien son intérêt pour les femmes. Alors, les deux personnages littéraires s'assoient ensemble dehors, en plein jour, et se mettent à converser.

Serra use de nouveau clairement de symboles (bien que Dracula ne soit identifié comme tel que dans le générique de fin du film), mais la présence de dialogues et le contexte historique esquissent les contours d'une véritable histoire.

The Story of My Death a été produit par la société espagnoleAndergraun Films en coproduction avec la maison française Capricci Films, qui gère aussi les ventes internationales du film.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Astra
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss