Sage Femme (2017)
Bigfoot Junior (2017)
The Party (2017)
Western (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Frédéric Boyer décrypte le Work-in-Progress des Arcs

par 

- A quelques jours de la 5ème édition du Festival de Cinéma Européen, rencontre avec le directeur artistique de la manifestation

Frédéric Boyer décrypte le Work-in-Progress des Arcs
Frédéric Boyer

Samedi prochain démarrera le 5ème Festival de Cinéma Européen des Arcs qui s'articule autour d'une très belle sélection (lire l'article) et d'événements professionnels suscitant un fort engouement (lire la news). Cineuropa a rencontré le directeur artistique de l'événement, Frédéric Boyer pour évoquer le toujours passionnant Work-in-Progress qui se déroulera dimanche matin 15 décembre avec 11 titres au programme (voir la liste ci-dessous).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Frédéric Boyer: "Les films sélectionnés au Work-in-Progress ne doivent pas avoir de vendeur quand ils arrivent aux Arcs. Mais nous ne faisons pas comme à Thessalonique ou à Sarajevo : nous présentons 10 minutes maximum, en deux ou trois séquences avec des images centrées sur la mise en scène. Projeter un film entier, c'est très fragile et cela peut se révéler contre-productif. Ils le font à San Sebastian et cela se passe bien quand c'est Gloria, mais c'est plus difficile avec des films qui demandent encore beaucoup de montage."

"Mon idée est de forger la conversation sur l'aspect artistique. Car évidemment, tout le monde cherche de l'argent, un distributeur, un vendeur. Mais plutôt que présenter quelque chose de formaté destiné à vendre le film et qu'on pourrait voir partout, je préfère montrer des séquences qui font envie, qui excitent un peu : comment le film s'ouvre, comment la musique est utilisée, comment les comédiens dialoguent, les climax, etc. Sans dévoiler tout le film, naturellement."

"Il faut aussi des styles différents, une diversité géographique, des nouveaux cinéastes. Nous avons par exemple Liebling de Jeroen Perceval qui est assez rock, complétement décalé et qui ressemble aux Idiots de Lars von Trier. Nous avons également "flashé" sur Land de Jan-Willem van Ewijk, le premier film de fiction sur le windsurf, ou encore sur l'ambitieuxThe Reaper de Zvonimir Juric (The Blacks). Et les sélectionnés de notre Work-in-Progress vont être soumis à Berlin, à Cannes, etc. C'est vraiment passionnant de découvrir des films et des cinéastes comme cela a été le cas avec I Am Yours de la Norvégienne Iram Haq, sélectionné au Work-in-Progress en 2011, qui représente la Norvège cette année aux Oscars."

"C'est le côté "matchmaking" qui m'intéresse. Les rencontres et les discussions ayant lieu après le Work-in-Progress se sont révélées très payantes les années précédentes, y compris pour ceux qui ne l'imaginaient pas. Et aux Arcs, les producteurs sélectionnés au Work-in-Progress peuvent aussi travailler sur d'autres projets, au Village des coproductions."

"Cette année, nous avons reçu près de 120 projets. Actuellement, les films ont beaucoup plus de difficulté à trouver des vendeurs car ces derniers cherchent en priorité l'efficacité. C'est pour cette raison que prolifèrent dans le monde entier les comédies et les films de genre. Mais il reste un noyau d'ambition authentique, souvent soutenu par des institutions comme le Norwegian Film Institute, le CNC, Flanders Images ou encore Le Croatian Film Fund pour n'en citer que quelques unes. La situation est paradoxale : elle est difficile, mais il y a une énergie dans toute l'Europe pour essayer de mettre en avant les jeunes réalisateurs et faire du cinéma qui ne soit pas forcément "mainstream"."

Les films du Work-in-Progress :

In Your Name de Marco van Geffen - Lemming Film (Pays-Bas), KinoElektron (France) et A Private View (Belgique)

The Judgment de Stephan Komandarev - Argo Film (Bulgarie), Neue Mediopolis Filmproduktion (Allemagne), Propeler Film (Bosnie Herzégovine) et Sektor Film (Macédoine) 

Liebling de Jeroen Perceval - Savage Film (Belgique)

Paris of The North de Hafsteinn Gunnar Sigurdsson - Zik Zak Filmworks (Islande), Profile Pictures (Danemark) et Arizona Films (France)

No One’s Child de Vuk Rsumovic - Art & Popcorn (Serbie)

The Reaper de Zvonimir Juric - Kinorama (Croatie) 

Sud Eau Nord Déplacer de Antoine Boutet - Les Films du Présent (France) et Sister Productions (France) 

Things I Cannot Tell de Nisan Dag et Esra Saydam - Karlakum Film (Turquie) 

The Way Out de Petr Vaclav - Cinema Defacto (France), Moloko Film (République Tchèque)

Land de Jan-Willem van Ewijk - Augustus Film (Pays-Bas), Endorphine Produktion (Allemagne) et Man’s Film (Belgique)

Peace to us in our Dreams de Sharunas Bartas - Unlimited Films (France) - Egalement sélectionné au Village des Coproductions

Film Business Course
WBImages Locarno
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss