Corps et âme (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
L'Usine de rien (2017)
Soleil battant (2017)
La Belle et la meute (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2014 Marché/Slovaquie/République tchèque

email print share on facebook share on twitter share on google+

Les cinémas slovaque et tchèque main dans la main sur la Croisette

par 

- CANNES 2014 : Coup d’oeil sur les films de Slovaquie et de République tchèque dans les projections du Marché de Cannes

Les cinémas slovaque et tchèque main dans la main sur la Croisette
Fair Play de Andrea Sedláčková

Les cinémas slovaque et tchèque partagent de nouveau le même espace à Cannes. Pour la 11e fois, le Pavillon 133 du Village International offre un bel aperçu des deux pays. Des films slovaques et tchèques ainsi que des coproductions impliquant les deux pays prennent part au Marché du film. Un des films les plus récents et les plus intéressants réalisé en co-production et participant au Marché est Fair Play [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Le troisième long-métrage d’Andrea Sedláčková, qui s'inscrit dans le sillage de films primés et acclamés par la critique tels qu’In the Shadow [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Burning Bush [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, est un drame sportif peu conventionnel abordant la question du dopage et de l'intégrité personnelle lors de l’immigration.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les projets en co-productions Children et Places, actuellement en post-production, seront présentés à Cannes comme travaux en cours. Children, réalisé par le documentariste slovaque Jaro Vojtek, raconte quatre histoires mettant l'accent sur les relations entre parents et enfants, tout en sondant simultanément la situation sociale en Slovaquie. Le film sur le passage à l’âge adulte Places du réalisateur tchèque Radim Špaček mêle amour et perte dans un cocktail de culpabilité, de peur et de vengeance lorsque l’insouciante Anna perturbe la vie d’Adam et Marek, deux adolescents errants sans but. La Slovaquie présentera également, au Doc Corner, Normalization de Robert Kirchhoff, un film qui a remporté le prix national The Sun in a Net pour le meilleur documentaire et fut le documentaire le plus vu dans les salles de cinéma en 2013. La République tchèque a contribué à un nombre considérable de documentaires, notamment DK sur la vie et la mort de l'architecte radical David Kopecký ; Eugenic Minds, un projet relançant le sujet controversé de l'eugénisme ; et The Return of Agnieska H, examinant la jeunesse de la cinéaste polonaise Agnieszka Holland lors de ses études à la FAMU de Prague.

La République tchèque présente également les travaux en cours US2 et Nowhere in Moravia. US2, réalisé par Slobodanka Radun, est décrit comme « l'histoire d'une fille perdue, d’un coiffeur gay et de leurs tentatives pour échapper aux contraintes de leurs propres désirs d'appartenance à un autre. C'est une histoire d'amour pour le 21e siècle ». Nowhere in Moraviasuit Maruna, une barmaid dont la vie dérape lorsqu’elle tombe enceinte de façon inattendue. L'atmosphère tranquille du village est perturbée par l’assassinat d’une habitante par deux de ses colocataires, des travailleurs forestiers. Ce premier long-métrage est réalisé et co-écrit par l'acteur et directeur de théâtre respecté Miroslav Krobot, qui a également joué dans L’Homme de Londres [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Béla Tarr.

Les deux pays sont également représentés dans l’initiative Producers on the Move. Mátyás Prikler (voir interview – en anglais) est un réalisateur et producteur slovaque ayant créé sa propre société, MPhilms Ltd, qui a fait ses débuts dans la réalisation avec Fine, Thanks [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Il a notamment produit le film omnibus Slovakia 2.0, composé de segments de dix minutes réalisé par différents cinéastes slovaques. Pendant ce temps, Tomáš Hrubý (voir interview – en anglais) de Nutprodukce représente la République tchèque. Le producteur était derrière le film le plus réussi de 2013, Burning Bush, le court-métrage d'animation très applaudi Pandas, et les documentaires Fortress [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et The Great Night. Ce dernier, une étude de la vie nocturne urbaine et de l'insomnie, est également présent au Doc Corner.

Le magazine slovaque Kinečko soutiendra le Slovak Film Institute dans la promotion du cinéma national à Cannes, dont un numéro spécial offrira un aperçu des films slovaques dans le circuit des festivals internationaux et nationaux, tout en introduisant d'autres périodiques traitant du cinéma slovaque.

(Traduit de l'anglais)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss