Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SORTIES Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

ADHD - Rush Hour : et si on se trompait à propos de ses enfants ?

par 

- Le documentaire de Stella Savino, à l'affiche dès aujourd'hui en Italie avec Microcinema, affronte la question brûlante du trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité

ADHD - Rush Hour : et si on se trompait à propos de ses enfants ?

Zachary est un bel enfant blond américain qui dit à sa maman : "Moi, je ne suis pas une vraie personne". À l’école, la maîtresse a suggéré aux autres de faire comme s’il n’était pas là, pour ne pas le distraire. Au début, Zachary n’arrivait pas à rester immobile sur sa chaise ou à se concentrer. Les autres enfants apprenaient, et lui non. Après quelques visites chez un neurologue et un psychologue, le diagnostic est tombé : trouble du déficit de l’attention et hyperactivité (ADHD en anglais).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Zachary est un des protagonistes du documentaire réalisé par Stella Savino, ADHD - Rush Hour [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui sort dans les salles italiennes aujourd’hui, distribué par Microcinema. Entre l’Europe et les États-Unis, les laboratoires de génétique et d’imagerie cérébrale, les classes d’université et d’école primaire, le documentaire présente avec lucidité un débat scientifique et humain, en mêlant les voix des experts avec celles des enfants, des adolescents et de leurs parents.

En effet, depuis plus de 50 ans, la communauté scientifique est divisée quant à la définition précise des TDAH. Aux États-Unis comme en Europe, le syndrome est traité à l’aide de médicaments psychotropes : capsules d’atomoxétine ou de méthylphénidate aux innombrables et terrifiants effets secondaires. La première substance provoque des hallucinations, de graves dommages hépatiques et des tendances suicidaires, la deuxième est une amphétamine, classée par la Drug Enforcement Administration américaine parmi les stupéfiants, avec l’héroïne, la morphine et la cocaïne.

Le film, coproduit par la société italienne Pertner Media Investment et l’allemande Propeller Film, nous montre qu’il existe aux États-Unis des camps de vacances et de soins qui utilisent la thérapie comportementale pour éviter d’avoir recours à ces médicaments, mais 90% des enfants chez qui on a diagnostiqué un TDAH, souvent à la va-vite, finiront tôt ou tard par prendre des psychotropes, au bénéfice absolu des entreprises pharmaceutiques.

Dès demain, Stella Savino, accompagnée par le producteur du film, Andrea Stucovitz, rencontrera le public dans les salles de cinéma de Naples, Rome et Milan. Retrouvez ici la liste des cinémas dans lesquels ADHD - Rush Hour est programmé.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss