Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

KARLOVY VARY 2014 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

Je suis à toi : Boulangerie belge engage prostitué argentin

par 

- La co-production belgo-canadienne signée David Lambert a fatigué les bras des spectateurs qui ont accueilli le film avec beaucoup d’émotion lors de sa première à Karlovy Vary

Je suis à toi : Boulangerie belge engage prostitué argentin

En l’espace de deux films, David Lambert a su imprimer la singularité de son cinéma qui adresse les enjeux universels propres aux relations amoureuses en général et pas seulement confinées à l’homosexualité de (certains de) ses personnages. Je suis à toi (All Yours) [+lire aussi :
bande-annonce
making of
interview : David Lambert
fiche film
]
, c’est aussi une nouvelle nomination prestigieuse en festival pour le réalisateur belge qui voit son second long métrage débuter sa carrière dans la compétition du 49e Festival de Karlovy Vary, deux ans après le rail d’or remporté par Hors les murs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : David Lambert
fiche film
]
à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Lucas (Nahuel Perez Biscayar) est un jeune prostitué argentin prêt à tout pour quitter la misère de son pays. Sur internet, il accepte la proposition d’Henry, un homme à l’opposé de son physique et de sa situation géographique qui l’invite à le rejoindre dans son petit village belge. Henry compte aussi sur Lucas pour assouvir ses désirs sexuels, ses besoins amoureux et même économiques puisque sa boulangerie est menacée par la crise et que toute main d’œuvre bénévole est la bienvenue. Lucas n’est pas vraiment boulanger et à plus forte raison, il n’est pas gay non plus. Une relation de dépendance et de soumission s’installe entre les deux hommes et la personnalité de chien fou de Lucas voit les barreaux de sa cage se resserrer jours après jours. Lui qui “n’a pas besoin de sexe, mais d’un toit” est pris dans un jeu où les cartes ont étés mal distribuées au départ. Mais lorsque Lucas se rapproche d’Audrey (Monia Chokri), une mère célibataire qui sert au comptoir de la boulangerie, l’espoir de recoller les morceaux de leurs deux existences s’affirme peu à peu.

Le film raconte beaucoup, peut-être un peu à tort dans sa trame narrative un peu embouteillée d’étapes dans le 3e acte, mais beaucoup plus à raison dans les sous-textes relatifs à l’approche de la prostitution ou de l’exploration des personnages. Ces derniers se dévoilent par couches successives à mesure que le film tend vers l’intime. Lorsque Lucas découvre la collection de moulins en porcelaine de Henry, l’éléphant dans le magasin n’est pas celui que l’on croit. Henry qui aime la musique d’opéra, chante et danse avec une grâce que l’on n’attend pas d’un personnage de cette corpulence issu d’un corps de métier manuel. Les apparences sont définitivement trompeuses et Lucas, ce professionnel du sexe, n’est pas plus adroit qu’un jeune puceau quand il a affaire à une femme pour qui il éprouve un véritable émoi. C’est toujours un enfant des rues qui a survécu en maîtrisant l’interrupteur de ses sentiments au profit d’une monétisation “facile” de son corps. David Lambert s’est plutôt compliqué la tâche. Il n’est pas effrayé par la sexualité et All Yours est parfois très explicite, souvent plus drôle que glauque dans sa démonstration sans jamais pour autant dénigrer un sujet sérieux : la prostitution et ses conséquences sur l’humain.

Le film n’est finalement qu’un effeuillage du littéral au figuré. Lorsque le public découvre Lucas dès le générique d’ouverture, il est nu. Plus tard, il se fera littéralement rhabiller dans une scène assez emblématique de shopping en couple. Au final, il devra se déshabiller à nouveau, mais pour se dévoiler enfin tel qu’il est vraiment.

Lire aussi

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss