Corps et âme (2017)
La mauvaise réputation (2017)
Nico, 1988 (2017)
Arrhythmia (2017)
The Charmer (2017)
Scary Mother (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

KARLOVY VARY 2014 East of the West

email print share on facebook share on twitter share on google+

Monument to Michael Jackson: une comédie dramatique touchante pour tous les âges

par 

- Le second long métrage de Darko Lungulov, classique sur le plan formel, brille par le talent de ses acteurs et le dynamisme de sa narration

Monument to Michael Jackson: une comédie dramatique touchante pour tous les âges

Le scénariste et réalisateur serbe Darko Lungulov revient à Karlovy Vary, où son premier long métrage, Here and There [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
,avait été projeté en 2009 dans la section Variety Critics' Choice, après avoir remporté le Best New York Narrative Award à Tribeca. Son nouveau film, Monument to Michael Jackson [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Darko Lungulov
fiche film
]
, utilise avec brio une technique de narration classique similaire à son premier film pour raconter l’histoire attendrissante d’un monsieur tout le monde qui devient un héros pour ne jamais abandonner ses rêves.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Marko (Boris Milivojević de retour sur le grand écran après 5 ans) est un quarantenaire qui travaille comme coiffeur dans une petite ville serbe. Au tout début du film, il assiste dans un square au retrait d’un monument de l’ère communiste. La ville se meurt, les jeunes sont majoritairement partis à Belgrade chercher du travail, et Marko voudrait donner un second souffle à l'endroit, pas seulement par altruisme sentimental mais pour aussi prouver à Ljubinka (Nataša Tapušković), sa femme qui l’a quitté et qui veut divorcer, qu’il peut lui offrir un meilleur avenir.

En apprenant que Michael Jackson va bientôt effectuer une nouvelle tournée, Marko à l’idée d’ériger un monument à l’effigie du "Roi de la Pop" et de faire de la ville une destination touristique attrayante. Il s’associe à  Dušan (Dragan Bjelogrlić, de Pretty Village Pretty Flame), un ancien pilote des forces aériennes qui gère un petit aéroport militaire que les autorités prévoient de transformer en chantier, à un gitan ferrailleur (Toni Mihajlovski de Punk's Not Dead), qui a pour mission de mouler le monument en bronze, et au prêtre de la ville (Ljubomir Bandović), dont la fille handicapée est une grande fan de Michael Jackson.

 Le maire, Dragan (Branislav Trifunović, l’année dernière à Karlovy Vary dans Withering [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), gère de son côté ses propres affaires frauduleuses, qui tomberaient à l’eau si la ville reprenait de l’essor et s’il s’avérait qu’un aéroport était nécessaire. Cependant, lorsque Marko arrive à le convaincre que Jackson lui-même assistera à l’inauguration du monument et que parmi les citoyens, l’optimisme refait surface, il autorise cette 'idée farfelue", tout en gardant sous le coude un groupe de hooligans d’extrême-droite prêts à provoquer à sa demande de violents incidents. 

Le style de narration classique utilisé par Lungulov est le meilleur choix pour cette comédie noire touchante et réellement amusante. La troupe fait preuve d'une admirable cohésion et l’alchimie est parfaite entre les différents personnages, ce qui est généralement impossible à prévoir, même pour le plus expérimenté des directeurs de casting. Il semble bien que les acteurs aient acquis cette aisance sur le tournage. Milivojević est sublime en héros imparfait avec qui tout le monde peut s’identifier, et qui démontre un réel talent pour exprimer une large variété d’émotions, qu’il maîtrise parfaitement sans jamais tomber dans la sentimentalité.

La fin du film comprenant un grand nombre de figurants, une brigade de police, un hélicoptère et des cascades, a clairement nécessité un habile travail de production. Le chef opérateur allemand Mathias Schoeningh, dont c'était la deuxième collaboration avec Lungulov, a su capturer merveilleusement la ville délabrée en lui donnant un charme semblable aux grands films de l’Ouest américain de l’âge d’or des Westerns.

Monument to Michael Jackson est un film généreux, de grande qualité, qui devrait être apprécié aussi bien dans les festivals qu’au box-office.  Il a été coproduit par Papa Films et This and That (Serbie), AV Medien Penrose et Penrose Film (Allemagne), Dream Factory et Aka Film (Macédoine) et Propeler Film (Croatie). Les ventes internationales du film sont assurées par Films Boutique.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Les Arcs report
WTW Men on the Edge
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss