Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LOCARNO 2014 Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Locarno : Perfidia de Bonifacio Angius en compétition

par 

- Également en lice pour le Léopard d'or : la coproduction franco-italienne La sapienza d'Eugène Greens. Hors-compétition, le public pourra voir le documentaire Sul Vulcano de Gianfranco Pannone

Locarno : Perfidia de Bonifacio Angius en compétition
Bonifacio Angius

Perfidia, de Bonifacio Angius, et la coproduction franco-italienne La sapienza d'Eugène Green (MACT Productions/La Sarraz Pictures, lire l'article) ont été invités en compétition au 67ème Festival de Locarno (6-16 août), dont le jury international sera présidé par Gianfranco Rosi (lauréat du Lion d'or de la dernière Mostra de Venise pour Sacro G.R.A. [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Gianfranco Rosi
festival scope
fiche film
]
). Hors-compétition, le public du grand événement international suisse pourra découvrir le documentaire Sul Vulcano de Gianfranco Pannone.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

À 32 ans, Bonifacio Angius, formé notamment à la New York Film Academy et au Centre d'études cinématographiques de Catalogne, est le seul italien à concourir pour le Léopard d'or avec son premier long métrage, Perfidia, dont il a co-écrit le scénario avec Fabio Bonfanti et Maria Accardi. Le film raconte l'histoire d'un père et d'un fils qui se rapprochent alors qu'il est déjà trop tard. Angelo, qui n'a ni travail, ni vie sentimentale, passe ses journées oisives dans un bar glauque de la banlieue d'une ville de province anonyme, à révasser les yeux ouverts de la normalité la plus banale. Peppino, son père, ne s'est jamais intéressé à son fils, et il est conscient qu'il ne lui reste plus longtemps à vivre. “Il s'agit d'un film profondément lié à notre époque, qui s'inspire de souvenirs et de situations vécues ou imaginées par moi, ou par des gens que j'ai connus", explique Angius. Les acteurs du film sont Stefano Deffenu, Mario Olivieri, Noemi Medas, Alessandro Gazzale, Andrea Carboni et Domenico Montixi, qui sont "tous originaires du lieu où nous avons tourné le film, explique le réalisateur, de sorte que le récit est aussi imprégné d'eux, de leur humanité et de leur vie”.

Le directeur de la photographie est Pau Castejòn Ubeda, le producteur Francesco Paolo Montini pour la société romaine Movie Factory, les producteurs associés Grazia Porqueddu et Bonifacio Angius pour Il Monello Film, qui siège à Sassari, la ville natale de ce dernier.

Le nouveau documentaire de Pannone se passe quant à lui sur le Vésuve. Le film, coproduit par Luce Cinecittà (qui le distribuera sur les écrans transalpins à partir de cet automne) avec Bruno Tribbioli et Alessandro Bonifazi pour Blue Film, avec RAI Cinema et avec le soutien du Ministère de la Culture, suit Maria, Matteo et Yole, qui vivent tous trois au pied du volcan, un lieu unique au monde qui regorge de mythes, d'histoires et d'évocations livresques. Entre le récit de leurs vies, le matériel d'archives et les références littéraires (qui vont de Giordano Bruno au Marquis de Sade en passant par Giacomo Leopardi et Curzio Malaparte), Sul Vulcano tente de donner un sens à cette "terre de folie".

D'autres Italiens ont été invités à Locarno. Dans la section compétitive internationale Cinéastes du présent, réservée aux premiers et deuxièmes longs métrages, on trouve La creazione di significato de Simone Rapisarda Casanova (Canada/Italie), avec Pacifico Pieruccioni, Alexander Auf der Heyde et Benjamin Auf der Heyde. Sur la Piazza Grande, dans le cadre de la rétrospective consacrée à la célèbre maison de production Titanus, le public pourra revoir Le Guépard de Luchino Visconti et rencontrer en personne Dario Argento, qui accompagnera son tout premier long métrage, L’Oiseau aux plumes de cristal. La baracca, d'Alessandro De Leo et Federico Di Corato, ainsi que San Siro, de Yuri Ancarani, font partie du volet compétitif Léopards de demain, qui accueille des courts et moyens métrages réalisés par de jeunes auteurs indépendants ou des étudiants en cinéma. 

(Traduit de l'italien)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss