Mademoiselle Paradis (2017)
La mauvaise réputation (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Arrhythmia (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Scary Mother (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

VENISE 2014 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

La Mostra prend le pari du neuf

par 

- Le directeur du festival vénitien, Alberto Barbera, promet de grands auteurs, des titres très attendus, des réalisateurs émergents et des cinémas de pays encore à découvrir

La Mostra prend le pari du neuf
Pasolini de Abel Ferrara

Avec de grands auteurs, des titres très attendus, des réalisateurs émergents et des cinémas de pays encore à découvrir, la 71ème Mostra de Venise (27 août-6 septembre) propose un programme qui, comme l'a revendiqué son directeur artistique Alberto Barbera aujourd'hui, à la conférence de presse donnée à Rome, "ose faire des paris et prendre des risques, investir sur les jeunes avec la section Biennale College, donner de la visibilité aux films, y compris à travers la 'websalle', en acceptant les challenges de la contemporanéité". Les stars nord-américaines seront peu nombreuses, mais les titres européens de qualité ne manqueront pas, sur une sélection où sont représentés, pour la première fois, un gros 40 pays. Deux des films qui suscitent le plus d'impatience sont consacrés à deux poétes italiens parmi les plus importants : il s'agit de la coproduction franco-belge Pasolini, d'Abel Ferrara, et du film italien Il giovane favoloso de Mario Martone, sur Giacomo Leopardi. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les vingt titres en lice pour le Lion d'or, on trouve le nouveau Fatih Akin, The Cut [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fatih Akin
interview : Tahar Rahim
fiche film
]
, sur le génocide arménien, ainsi que A Pigeon Sat on a Branch Reflecting on Existence [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Roy Andersson
fiche film
]
du Suédois Roy Andersson, qui est un habitué de Cannes et, selon Barbera, "une des surprises que réserve la Mostra". Xavier Beauvois présentera La Rançon de la gloire, avec Benoît Poelvoorde et Chiara Mastroianni, également ensemble dans 3 Coeurs de Benoît Jacquot. Deux autres Français concourent : David Oelhoffen, avec Loin des hommes, interprété par Viggo Mortensen, et Alix Delaporte avec Le Dernier Coup de marteau.

Le deuxième long métrage italien en compétition est Anime nere de Francesco Munzi. Saverio Costanzo est quant à lui en lice avec Hungry Hearts, tourné à New York avec un très petit budget et seulement deux acteurs, Adam Driver et Alba Rohrwacher. 

Après de nombreuses années, cette Mostra va marquer le retour d'Andrei Konchalovsky avec The Postman's White Nights, qui est une coproduction paneuropéenne. Le seul documentaire en compétition est The Look of Silence, de Joshua Oppenheimer.

Hors-compétition, les noms prestigieux abondent : Amos Gitaï présentera Tsili, le doyen Manoel de Oliveira (105 ans) The Old Man of Belem et Ulrich Seidl In the Basement, où il explore les caves de Vienne et de l'Autriche d'une manière qui "fera sourire tout en captivant", affirme le réalisateur. Le seul film d'animation de la sélection est le titre britannique The Boxtrolls d'Anthony Stacchi et Graham Annable. Après un long travail, Sabina Guzzanti viendra présenter La trattativa, sur les affaires impliquant Cosa Nostra et des figures politiques. Le documentaire de Davide Ferrario La zuppa del demonio utilise de son côté des images connues pour illustrer les rêves d'industrialisation de l'Italie d'avant. Ce film sera un bon pendant à Italy in a Day de Gabriele Salvatores, un format génial conçu par Ridley Scott il y a quelques années. L'autre italien de la sélection est Perez, d'Edoardo De Angelis.

(Traduit de l'italien)

Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss