Corps et âme (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
L'Usine de rien (2017)
Soleil battant (2017)
La Belle et la meute (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Une profonde division parmi les producteurs de la FAPAE

par 

- L'AMA (Association madrilène pour l'audiovisuel) quitte la fédération, qu'elle accuse de ne pas avoir de "plan de fonctionnement global"

Une profonde division parmi les producteurs de la FAPAE

Le cinéma espagnol a de plus en plus de bâtons dans les roues. Aux problèmes liés au piratage, à la crise économique, au changement des habitudes des consommateurs et au manque de soutien de la part de l'État vient maintenant s'ajouter une profonde division au sein d'une des principales associations du secteur, la FAPAE, fédération des producteurs.

En effet, le groupe le plus important à l'intérieur de la fédération, l'AMA (Asociación Madrileña Audiovisual), a annoncé vendredi qu'elle venait de décider, en assemblée générale extraordinaire, de quitter la FAPAE. Ce désistement, effectif à partir du mois d'août, est dû à son manque de "plan de fonctionnement global, au niveau du budget comme de sa structure".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il faut rappeler que jusqu'à présent, la FAPAE avait confirmé sa mission de principal défenseur du cinéma espagnol, tant dans les négociations avec le gouvernement, les chaînes de télévision et les autres secteurs que dans le cadre d'initiatives comme celle qui consiste à se rapprocher du public. Il y a sept mois, le producteur catalan Ramón Colom a été élu président à la place de Pedro Pérez et il a proposé un plan de renouvellement de la fédération qui a soulevé de nombreuses polémiques (beaucoup de membres l'estimant vide).

Il y a moins de dix jours, le producteur Eduardo Campoy, anciennement président de la FAPAE, a envoyé une lettre à Colom, le blâmant notamment pour le fait que "la négociation sur les dégrèvements fiscaux se soit résumée à un désastre total pour le cinéma espagnol" et pour la situation par rapport aux chaînes de télévision, qui "n'a jamais été pire".

Ramón Colom est donc dans l'oeil du cyclone. On l'accuse d'incapacité (ses détracteurs dénoncent plus directement son inaction) à contrecarrer les mesures préjudiciables au secteur du cinéma qu'a prise le gouvernement récemment. La prochaine AG de la FAPAE, prévue pour le 10 septembre, s'annonce donc mouvementée. 

(Traduit de l'espagnol)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss