Miséricorde (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Belle Dormant (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRIX Sarajevo

email print share on facebook share on twitter share on google+

Les gagnants du Marché de la coproduction de Sarajevo

par 

- Nana Ekvtimishvili et Simon Gross ont remporté le Prix Eurimages, qui leur permettra de développer leur nouveau projet, la coproduction My Happy Family

Les gagnants du Marché de la coproduction de Sarajevo

Les Prix CineLink ont été distribués ce 23 août, pendant la cérémonie de remise des prix du Festival international de Sarajevo. Le jury du Marché de la coproduction, composé de Behrooz Hashemian (Silkroad Production), Čedomir Kolar (ASAP Films), Georges Goldenstern (Cannes Film Festival), Dorien Van de Pas (Netherlands Film Fund), Claire Launay et Annamaria Lodato (ARTE France), a remis la bourse EAVE au réalisateur, scénariste et producteur turc Ipek Kent.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Prix CineLink Living Pictures Service (assorti d'une bourse pouvant aller jusqu'à 10 000€) a été attribué à Ivan Marinovic (Monténégro) pour le projet The Black Pin [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ivan Marinovic
fiche film
]
. Le Prix CineLink Arte International Relations (6000€) a été remis à l’auteur, réalisateur et producteur turc Kutluğ Ataman pour Hilal, Feza and Other Planets. D’autre part, Pari, du réalisateur grec Siamak Etemadi (produit par Konstantinos Kontovrakis), a reçu le Prix CineLink CNC (10 000€), tandis que le talentueux duo formé par la Géorgienne Nana Ekvtimishvili et l'Allemand Simon Gross (vainqueurs l’année dernière du Cœur de Sarajevo du meilleur film pour leur magnifique Eka et Nita, Chronique d’une jeunesse géorgienne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Nana Ekvtimishvili et Simo…
festival scope
fiche film
]
) a remporté le Prix Eurimages (30 000€) pour la coproduction en développement My Happy Family.

Le jury Work in Progress, composé de Nelleke Driessen (Fortissimo Films), Tolke Palm (The Post Republic) et Meinolf Zurhorst (ZDF/ARTE), a accordé le Prix The Post Republic à The Wounded Angel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d’Emir Baigazin (Kazakhstan/France/Allemagne)  et le Prix Restart au projet Our Everyday Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ines Tanović
fiche film
]
d’Ines Tanović, qui réunit Bosnie-Herzégovine, la Slovénie et la Croatie.

L’édition CineLink de cette année a présenté 14 projets provenant du sud-est de l’Europe et de la région du Caucase, plus trois œuvres invitées en collaboration avec l’Institut du film IMCINE de Doha et le Fonds arabe pour les Arts et la Culture. Au total, 850 professionnels de l’industrie du cinéma étaient accrédités à CineLink. En quatre jours, 700 rencontres y ont été organisées. 

“C’est la première fois que je viens ici à CineLink, a déclaré le réalisateur croate Aldo Tardozzi (Hotel Zagorje), et c’est une expérience incroyable, car on rencontre énormément de personnes et on est contraint de mettre son propre projet à l'épreuve”. “La première partie de CineLink, l’atelier de développement de scénario, explique sa productrice Barbara Jukopila, a été extrêmement importante pour nous”.

“J’ai participé à CineLink avec quelques-uns de mes précédents projets, a commenté le producteur roumain Marcian Lazar, et ce que j’apprécie vraiment ici, c’est que les organisateurs soutiennent réellement nos projets : ils suivent leur développement et ils s’occupent bien de nous. Ils construisent une relation très forte avec les participants”. 

“J’adore ce festival, confie la productrice grecque Alexandra Boussiou (The Giant). Les organisateurs sont vraiment des passionnés et ils font un travail exceptionnel qui est inestimable pour les gens qui viennent de la région, comme moi. C’est un rendez-vous important qui ne ressemble à aucun autre, et il a de très bonnes répercussions sur les projets. Ce qui joue aussi un rôle important selon moi, c’est la ville elle-même, et le fait que les locaux aiment le festival et jouent le jeu". 

(Traduit de l'anglais)

courgette oscar shortlist
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250