Corps et âme (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
L'Usine de rien (2017)
Soleil battant (2017)
La Belle et la meute (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ROME 2014

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Festival de Rome : une fête pour les spectateurs

par 

- Du 16 au 25 octobre, la capitale italienne accueillera la 9ème édition de l'événement, la 3ème sous la direction de Marco Müller, et c'est le public qui désignera les gagnants

Le Festival de Rome : une fête pour les spectateurs
La foresta di ghiaccio de Claudio Noce

Le Festival de Rome redevient une fête populaire, ce qu'il se voulait à l'origine, et mise tout sur le public. Comme on l'avait annoncé cet été (lire l'info), la principale nouveauté de la neuvième édition de l'événement, qui se tiendra du 16 au 25 octobre 2014 à l’Auditorium Parco della Musica de Rome, sera l'abolition totale du jury international, remplacé par les spectateurs, qui désigneront eux-mêmes leurs favoris en votant après chaque séance, dans toutes les sections : Cinéma d'aujourd'hui, Gala, Cinéma de genre et Perspectives italiennes (fiction et documentaire). 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le mot d'ordre de cette troisième édition sous la direction de Marco Müller, une édition qui dispose d'un budget de 6 millions d'euros réunis grâce à 38 sponsors privés et la contribution renouvelée du Ministère de la Culture italien (lire l'article), est le changement. "La ligne de force des rendez-vous festivaliers habituels a vieilli, a expliqué Müller aujourd'hui lors de la présentation officielle du programme, et Rome est plus que jamais adapté aux nouvelles formules, car notre festival est toujours en mouvement et en transformation". Sur le sujet d'une éventuelle concurrence entre Rome et la Mostra de Venise, Müller a précisé : "Il y a de la place pour tout le monde. L'important est que chacun garde ses spécificités. C'est ce que nous cherchons à faire, en empruntant des sentiers moins prévisibles et en maintenant au niveau des dates une certaine distance entre Rome, Venise et Turin".

Le programme du festival comprend cette année 51 longs métrages en sélection officielle (dont 24 seront présentés en avant-première mondiale et dont 11 sont des premiers films) représentant 21 pays. Dans la compétition Cinéma d’aujourd'hui, qui accueille tant de nouveaux auteurs que des cinéastes confirmés, on trouve trois italiens : Biagio de Pasquale Scimeca, La foresta di ghiaccio de Claudio Noce, avec Emir Kusturica et Ksenia Rappoport, et I milionari [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Alessandro Piva. Parmi les films européens qui feront là leur avant-première mondiale, on peut citer Lucifer du Belge Gust Van den Berghe, ainsi que les films allemands The Lies of the Victors de Christoph Hochhäusler et We Are Young. We Are Strong de Burhan Qurbani. Deux des avant-premières européennes à signaler sont celles de Trash de l'Anglais Stephen Daldry (projeté en collaboration avec la section autonome dédiée au cinéma jeunesse Alice dans la Ville – voir le programme) et du film portugais The Maias - Story of a Portuguese Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, de João Botelho

Dans la section Gala, qui accueille des films "populaires mais originaux", le public verra Buoni a nulla de Gianni Di Gregorio, Tre tocchi de Marco Risi, le film français Eden [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Charles Gillibert
interview : Mia Hansen-Løve
fiche film
]
de Mia Hansen-Løve, Phoenix [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Christian Petzold
fiche film
]
de l'Allemand Christian Petzold, Soul Boys of the Western World [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Britannique George Hencken (un premier long métrage qui parle du groupe Spandau Ballet), Escobar: Paradise Lost [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
d'Andrea Di Stefano, avec Benicio del Toro, et les comédies Soap opera [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
d'Alessandro Genovesi et Andiamo a quel paese [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ficarra e Picone (lire l'article), choisies respectivement pour l'ouverture et la clôture du festival.Dans la section Mondo Genere, dédiée au cinéma de genre, la seule sélection européenne est La prochaine fois je viserai le coeur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Cédric Anger. La section Perspectives italiennes proposera 8 films (dont 5 documentaires), notamment Fino a qui tutto bene de Roan Johnson et Largo Baracche de Gaetano di Vaio.

Le public pourra rencontrer entre autres Park Chan-Wook, Clive Owen (au centre d'une soirée-événement pendant laquelle sera projeté The Knick, de Steven Soderbergh),Takashi Miike (qui recevra le Prix du réalisateur "maverick"), Wim Wenders et Asia Argento. Le Brésilien Walter Salles recevra un Marc Aurèle pour l'ensemble de sa carrière.

Il faut aussi rappeler que le Marché international du film de Rome se tiendra du 17 au 21 octobre. Cette année, il enregistre 25% de participants internationaux en plus (et les inscriptions ne sont pas encore fermées).

(Traduit de l'italien)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss