Nico, 1988 (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SORTIES Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Du duo Bova-Argentero à Perez : l'affiche de la semaine

par 

- Également sur les écrans italiens dès aujourd'hui : La trattativa de Sabina Guzzanti et Take Five, un an après sa projection au Festival de Rome

Du duo Bova-Argentero à Perez : l'affiche de la semaine
Luca Zingaretti dans Perez

Une comédie sentimentale, un film noir dans le décor d'une grande métropole, un docufiction, un film de gangsters : avec ces quatre nouvelles productions locales dans les salles, l'affiche est variée cette semaine en Italie.

Fratelli unici [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, la nouvelle comédie d'Alessio Maria Federici (après Lezioni di cioccolato 2 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Stai lontana da me [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), interprétée par un duo de sex symbols d'exception, Raoul Bova et Luca Argentero, sort aujourd'hui sur 420 copies, distribuée par 01 Distribution. Le film, scénarisé par Luca Miniero (le réalisateur de Benvenuti al Sud [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Un boss in salotto [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) avec la scénariste de télévision Elena Bucaccio et produit par Luxvide avec Rai Cinema, raconte l'histoire de Pietro et Francesco, deux frères qui ne s'entendent pas. Le premier (Bova) est cynique et désenchanté, le deuxième (Argentero) est un éternel enfant qui brille par sa lâcheté. Quand un accident fait perdre la mémoire à Pietro, il redevient comme un enfant, et c'est Francesco qui doit s'occuper de lui, l'accueillir chez lui et, pour la première fois, se comporter en adulte, mais le regard innocent de Pietro sur les choses va se communiquer à ceux qui l'entourent : ils vont tous redécouvrir l'amour et les bons sentiments. Les rôles féminins principaux du film ont été confiés à Carolina Crescentini et Miriam Leone.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans un tout autre genre, Perez [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le deuxième long métrage d'Edoardo De Angelis (après Mozzarella Stories [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), arrive au cinéma après sa projection hors-compétition à la dernière Mostra de Venise. Dans une Naples d'acier inédite, celle du très moderne Centre de direction, Luca Zingaretti incarne parfaitement Demetrio Perez, un juriste paresseux qui se complaît dans sa médiocrité, "refuge de la vie malheureuse" sauf quand il s'agit de protéger sa fille Tea (Simona Tabasco, pour la première fois à l'écran), qui se rapproche dangereusement du fascinant criminel Corvino (Marco D’Amore, star di Gomorra - la serie) : pour éviter que Tea le fréquente, Demetrio est prêt à tout, même à enfreindre la loi. "C'est l'histoire d'un homme qui se réapproprie son identité", explique Zingaretti, qui a aussi participé à la production du film – "c'est exactement le genre de film que je voulais produire : c'est un film d'auteur et en même temps il rive le spectateur à l'écran", explique-t-il. La troupe, excellente dans son ensemble, comprend aussi Gianpaolo Fabrizio et Massimiliano Gallo. Perez, produit par O' Groove, Tramp Ltd et Medusa Film, sort aujourd'hui dans 200 salles, distribué par Medusa. Des négociations sont en cours pour un remake américain.

Une autre des nouveautés italiennes de la semaine arrive directement de la Mostra de Venise : La trattativa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Sabina Guzzanti. Ce nouveau film de la réalisatrice engagée et actrice satirique, encensé sur le Lido, reconstitue l'alliance présumée entre l'État et la Mafia en mélant documentaire et fiction (lire l'article). BIM le lance aujourd'hui sur 150 copies. 

C'est en revanche de Rome, bien moins directement (un an après), qu'arrive enfin Take Five [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, un "film de gangsters spaghetti" réalisé par Guido Lombardi (lire la critique). Le film, produit par Minerva Pictures, Eskimo et Figli del Bronx avec Rai Cinema et le soutien du Ministère de la Culture, sort sur 30 écrans avec Microcinema.

Au niveau des nouveautés européennes non-nationales, le public transalpin va pouvoir découvrir Une promesse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Patrice Leconte (50 copies, Officine UBU et Mountfluor) et la coproduction hispano-germano-argentine Medianeras [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
qui remonte à 2011 (9 copies, Bolero Film). Ces titres feront face aux productions américaines Sin City : j'ai tué pour elle (Lucky Red), Les Boxtrolls (Universal Pictures) et Annabelle (Warner Bros. Italia).

(Traduit de l'italien)

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss