Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SORTIES France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Gaumont propulse Samba sur 693 copies

par 

- Le nouveau film du duo d'Intouchables sort dans un tonitruant concert médiatique et des interrogations sur les recettes de la comédie populaire

Gaumont propulse Samba sur 693 copies
Samba d'Olivier Nakache et Eric Toledano

Après une première à Toronto et la clôture du festival de San Sebastian, Samba [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le 5ème long d'Olivier Nakache et Eric Toledano débarque dans les salles françaises, distribué par Gaumont sur une très large combinaison de 693 copies et accompagné par une couverture médiatique XXL, le carton mondial de l'opus précédent du duo, Intouchables [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(51 millions d'entrées dans 65 pays dont 19 millions en France) ayant placé les attentes à un niveau hors normes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Fidèle à leur style humaniste mêlant la comédie et le drame, Nakache et Toledano retracent cette fois la rencontre d'un Sénégalais (Omar Sy) vivant en France clandestinement depuis 10 ans et d'une cadre supérieure (Charlotte Gainsbourg) tentant de redonner un sens à sa vie dans le bénévolat après un burn-out. En plongeant dans l'univers de "ces travailleurs invisibles" que sont les sans-papiers, "nous avons mis des visages sur des statistiques " souligne Eric Toledano qui avance comme thème central du film "le rapport au  travail, du plus bas au plus haut de l’échelle." Revendiquant l'influence de la comédie italienne des années 1960 et 1970 (Ettore Scola, Dino Risi, Mario Monicelli) et des comédies sociales anglaises, le duo de cinéastes est de nouveau soutenu par la très grande majorité des critiques français, ses minoritaires et habituels détracteurs persistant à attaquer la dimension de "conte de fées" du propos, autrement dit les recettes de la comédie populaire. Un débat qui, s'il n'est pas totalement faux dans le contexte global de la production française, se trompe quand même de cible avec Toledano et Nakache qui portent à l'attention du grand public de sensibles sujets de société.

Sortent aussi ce mercredi deux films appréciés cette année à Cannes : le documentaire franco-italo-brésilien Le sel de la terre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du duo Wim Wenders - Juliano Ribeiro Salgado (prix spécial du Certain Regard sur la Croisette et prix du public à San Sebastian - Le Pacte sur 77 copies) et Geronimo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Tony Gatlif  (lire la critique - Les Films du Losange sur 90 copies). La production européenne est aussi représentée par Lilting ou la délicatesse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Britannique Hong Khaou (Jour2Fête sur 14 copies) et par deux films d'animation : le scandinave A la poursuite du Roi Plumes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d'Esben Toft Jacobsen (découverte à Berlin dans la section Generation Kplus - Gebeka Films sur 99 copies) et le britannique Les Boxtrolls [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Graham Annabale et Anthony Stacchi (présenté hors compétition à Venise - distribution UPI France). A signaler également la coproduction franco-américaine White Bird de Gregg Araki (distribution Bac Films), le film américain Le labyrinthe de Wes Ball (coproduit par le Royaume-Uni) et trois documentaires français : Les petits gars de la campagne d'Arnaud Brugier, iG.A.R.I.! de Nicolas Réglat et Hautes terres de Marie-Pierre Brêtas.

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss