Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ROME 2014 Film d'ouverture

email print share on facebook share on twitter share on google+

Soap Opera : une mélo-comédie brillante

par 

- Alessandro Genovesi a présenté en ouverture à Rome une comédie conçue selon une méthode peu commune, un objet-hybride très peu italien

Soap Opera : une mélo-comédie brillante

Dans Soap Opera [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, le film d'ouverture du Festival international de Rome, Alessandro Genovesi teste une manière peu commune d'écrire et de mettre en scène une comédie, créant une sorte d'objet-hybride très peu italien où convergent le mélodrame, la comédie surréaliste et le romantisme sous un habillage graphique extrêmement élégant. Ce troisième long métrage du réalisateur, après La peggior settimana della mia vita [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, adapté d'une sitcom anglaise de la BBC (9 663 000 euros de recettes) et sa suite, Il peggior Natale della mia vita [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(7 820 000), réunit de nouveau les acteurs des films précédents : son comédien fétiche, Fabio De Luigi (le Hugh Grant italien), et Cristiana Capotondi. Ces derniers sont placés dans un étrange immeuble qu'on voit en plan de coupe, comme l'immeuble sur la couverture de La vie, mode d'emploi de Georges Pérec, et qui se trouve dans une ville indéfinie, tandis que le temps semble suspendu – comme dans La buca [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Daniele Cipri.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Francesco (De Luigi) est un quarantenaire célibataire encore amoureux de son ex Anna (Capotondi), qui l'aime aussi secrètement mais n'arrive pas à lui pardonner une tromperie. Un jour, ils se rencontrent dans un tramway et Anna lui révèle qu'elle est enceinte, sans lui dire que l'enfant est de lui. Quelques heures plus tôt, un voisin de Francesco s'est suicidé, et voilà que dans l'immeuble, aussi habité par deux jumeaux (interprété par les comiques Ale et Franz) et une exubérante actrice de feuilletons télévisés nommée Alice (Chiara Francini), arrive la fiancée du défunt, la provocante Francesca (incarné par le top model Elisa Sednaoui). Francesco accepte de l'héberger, ce qui provoque la jalousie d'Anna, qui observe son ex des marches en bas de l'immeuble, sous la neige, avec du Billie Holiday en fond sonore. La troupe du film comprend aussi Ricky Memphis, qui joue le meilleur ami de Francesco, tourmenté par des doutes sur son orientation sexuelle au moment même où il attend un enfant, et Diego Abatantuono dans le rôle de l'inspecteur de police farfelu qui enquête sur la mort du voisin. 

En 2007, Alessandro Genovesi a écrit et mis en scène au théâtre la comédie Happy Family, qui a conquis la critique comme le public et inspiré à Gabriele Salvatores un film allant contre toutes les conventions du cinéma italien et se rapprochant plus de l'esthétique de Wes Anderson. Ce sont ces racines théâtrales qui ressortent dans Soap Opera. Le scénario, qui était d'ailleurs initialement le texte d'une pièce, a été enrichi de manière à devenir très personnel. Le réalisateur crée ici un univers iconographique singulier que servent élégamment la photographie de Federico Masiero, la partition composée par Andrea Farri qu'interpréte l'Orchestre national tchèque, et les décors méticulieux de Tonino Zera, construits sur le plateau 8 des studios Cinecittà et dans les rues du film Gangs of New York de Martin Scorsese pour les extérieurs. "Cette manière de raconter l'histoire est influencée par des choix esthétiques", a déclaré le réalisateur à propos de son film, qui suggère dès son titre que si le cinéma est fiction, la vie elle-même est une illusion sponsorisée par une marque de lessive. Soap Opera représente un bel effort pour transcender la comédie "à l'italienne" et faire un film "international", mais le résultat, avec ses surfaces brillantes que l'oeil n'arrive pas à percer, crée un peu trop de distance avec le spectateur. 

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss