Corps et âme (2017)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Norvège

email print share on facebook share on twitter share on google+

Eurimages soutient les nouveaux projets des Norvégiens Idsøe and Johnsen

par 

- The Lion Woman de Vibeke Idsøe et Framing Mom de Sara Johnsen, deux histoires de filles atypiques, sont des coproductions européennes

Eurimages soutient les nouveaux projets des Norvégiens Idsøe and Johnsen
Vibeke Idsøe

The Lion Woman [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Vibeke Idsøe
fiche film
]
 de Vibeke Idsøe et Framing Mom [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Sara Johnsen, deux projets norvégiens dont les personnages principaux sont des filles (une dont le corps est couvert de poils, l'autre retrouvée dans les toilettes d'un restaurant), ont reçu le soutien d'Eurimages en tant que coproductions européennes. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le fonds du Conseil de l'Europe a versé 470 000 euros (sur 7,3 millions d'euros en tout) pour l'adaptation par Idsøe du roman publié par son compatriote Erik Fosnes Hansen en 2006, un ouvrage traduit dans 25 langues qui s'inspirait de la vie d'Eva Arctander, née en 1912 le corps et le visage couverts d'un fin duvet ocre.

Dans ce quatrième long métrage, Idsøe va suivre les 25 premières années de la vie d'Arctander en Norvège et en Europe. Déterminée à vivre comme les autres enfants, la jeune fille se sentait malgré tout isolée, de sorte qu'elle a appris à combler cette solitude à sa manière. Le film est produit par John M Jacobsen et Marcus Brodersen, de la société siégeant à Oslo Filmkameratene, en coproduction Tre Vänner (Suède), Zentropa Entertainments (Danemark) et Gifted Films (Allemagne).

Framing Mom, scénarisé par Johnsen, raconte l'histoire d'Unn Tove, une journaliste de télévision qui épouse le mauvais homme et le trompe le jour même de leur mariage. Au même moment, un nourrisson abandonné, Rose Marie, est retrouvé dans les toilettes d'un restaurant. Leurs vies vont s'enchevêtrer et, 16 ans plus tard, Unn Tove et Rose Marie vont se lancer en quête des parents biologiques de la jeune fille. 

Eurimages a accordé 280 000 euros à ce quatrième projet de long métrage de Johnsen (son dernier en date étant All That Matters Is Past [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, réalisé en 2012), budgeté à 3,3 millions d'euros. La production en est assurée par le Norvégien Turid Øversveen pour 4½ Fiksjon en coproduction avec Nimbus Film (Danemark) et The Match Factory (Allemagne). Le rôle d'Unn Tove a été confié à la Suédoise Tuva Novotny.

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss