Une saison en France (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
Thelma (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Razzia (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2002 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

A Ramallah, c´est toi l´ennemi

par 

- Dans Intervention divine de Elia Suleiman la Palestine au quotidien : propagande ou désacralisation ?

A Ramallah, c´est toi l´ennemi

C´est à Humbert Balsan, producteur de l´égyptien Chahine et du libanais Bagdadi, que revient le mérite d´avoir emmené le premier palestinien de l´histoire du festival de Cannes, en compétition : Elia Suleiman, classe 1960, originaire de Nazareth, avec Intervention divine réalise un film qui enflamme les âmes et se choque avec la réalité des morts et des blessés en Israël. Un collage burlesque, presque muet, constitué de traits d´esprit , d´amours aux barrages de police entre Jérusalem et Ramallah, de plaisanteries et de gags, qui laisse un atroce arrière goût : voilà le quotidien d´un pays où votre pire ennemi peut être votre voisin.
Suleiman, meilleure première oeuvre à Venise en 1996 avec Chronique d´une disparition, selon certains frôle la propagande. Surtout la scène de la guerrière ninja emmitouflée sous le keffieh qui terrasse triomphalement les tireurs d´élite israéliens. «Tous les producteurs me demandaient de couper cette séquence, Balsan seul m´a laissé libre». Mais le film est parsemé de messages politiques difficiles à interpréter : du ballon avec l´image d´Arafat qui défie la douane, au Père Noël coursé (peut-être) par des enfants de l´Intifada. Le réalisateur ne veut pas se prononcer sur le terrorisme et la guerre en cours : «J´espère, comme tout le monde, qu´on en finissent avec les attentas suicidaires : mais je ne veux pas faire de déclarations officielles qui pourraient être manœuvrées. J´ai cherché à franchir toutes les barrières qui pourraient empêcher les palestiniens et les israéliens de bouger ; j´ai utilisé l´imagination pour ce faire. La Grande Palestine ou la Grande Syrie ne m´intéressent pas, je pense que l´Etat s´identifie par le pouvoir et le pouvoir par la corruption, mais je suis un rêveur».
Enfin un mot à l´adresse de l´Italie et son « fascisme démocratique, légitimé par les médias».

(Traduit de l'italien)

Toronto Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss