Brimstone (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Nocturama (2016)
Fiore (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Festival de Turin mise sur la rigueur et la curiosité

par 

- Le programme de sa 32ème édition (21-29 novembre), sous la nouvelle direction d"Emanuela Martini, a été dévoilé

Le Festival de Turin mise sur la rigueur et la curiosité

La rigueur de Nanni Moretti, la passion de Gianni Amelio et l'esprit populaire de Paolo Virzi : selon la nouvelle directrice du Festival de Turin, Emanuela Martini (lire l'article), l'événement restera fidèle à toutes ces qualités, à laquelle elle ajoutera la curiosité. C'est donc sur des bases solides que commencera le 21 novembre la 32ème édition du Festival de Turin. Le programme sera riche et varié (malgré son budget de 2,2 millions, soit 200 000 de moins qu'en 2013) : jusqu'au 29 novembre, le festival proposera 197 titres, dont 65 premiers et deuxièmes longs métrages, 45 films présentés en avant-première mondiale et 23 en avant-première internationale. Le bal sera ouvert par la comédie française sophistiquée Gemma Bovery [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Anne Fontaine, et la clôture sera assurée par Wild de Jean-Marc Vallée, le Québecois auquel on doit Dallas Buyers Club.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Quinze films ont été sélectionnés pour la compétition centrale, Turin 32, réservée aux premiers, deuxièmes et troisièmes longs métrages indépendants de tous les pays. Deux titres italiens figurent dans la liste (Frastuono de Davide Maldi, une réflexion passionnée sur le pouvoir de la musique, et N-Capace, le premier film de la dramaturge Eleonora Danco), ainsi que deux films français (le road movie noir Mange tes morts [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Charles Hue et Mercuriales [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Virgil Vernier, un projet soutenu par le TorinoFilmLab), la comédie existentialo-surréaliste hongroise For Some Inexplicable Reason [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gabor Reisz, la fresque historique Gentlemen [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Suédois Mikael Marcimain, le mélo érotique The Duke of Burgundy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Britannique Peter Strickland, Violet [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
du débutant flamand Bas Devos et le film noir métropolitain The Kings Surrender de l'Allemand Philipp Leinemann.

La section Festa Mobile accueille comme toujours les meilleures sélections des festivals internationaux qui n'ont pas encore été projetées en Italie, comme le titre britannique The Theory of Everything [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de James Marsh (Man on Wire [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), sur le physicien Stephen Hawking, l'effréné ’71 [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
Q&A : Yann Demange
fiche film
]
de Yann Demange, sur une nuit de combats dans Belfast, le sensuel film français La Chambre bleue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mathieu Amalric |
fiche film
]
de Mathieu Amalric, la surprenante mini-série de Bruno DumontP’tit Quinquin [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, A Second Chance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Danoise Susanne Bier, le formidable Force majeure (Tourist) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
du Suédois Ruben Ostlund, Jack Strong [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Wladyslaw Pasikowski et Eau Zoo d'Emilie Vernamme. Parmi les sélections non-européennes, on peut mentionner le nouveau Woody Allen, Magic in the Moonlight, et le mélo The Disappearance of Eleanor Rigby de Ned Benson, dans sa version intégrale). Parmi les Italiens dans cette section, on trouve Ogni maledetto Natale de Giacomo Ciarrapico, Luca Vendruscolo et Mattia Torre (les auteurs de la série télévisée à succès Boris).

Le public de Turin pourra aussi voir le docufiction 20,000 Days On Earth [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, avec Nick Cave, et Nessuno siamo perfetti, sur le créateur de Dylan Dog, Tiziano Sclavi (section Portraits d'artistes), ainsi que Diplomacy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Volker Schlöndorff (section Turin rencontre Berlin). Dans la section Droits & revers, imaginée par le réalisateur et ancien directeur du festival Paolo Virzi (en qualité de directeur"guest"), proposera cinq films au féminin sur le travail et les droits civiques, notamment Qualcosa di noi de Wilma Labate et Triangle de Costanza Quatriglio. Il faut mentionner ici la sélection de films "nocturnes" (films d'horreur, thrillers, films noirs) After Hours, la section TFF doc et la section expérimentale Vagues. De son côté, le TorinoFilmLab présentera neuf films qu'il a soutenus et organisera son 7ème "Meeting Event" (24-26 novembre).

Le Grand Prix de Turin sera remis cette année au réalisateur britannique Julian Temple. Le jury international de la compétition Turin 32 sera présidé par Ferzan Ozpetek. Pour consulter le beau programme du Festival de Turin 2014, cliquer ici.

(Traduit de l'italien)

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring