Le Caire Confidentiel (2017)
The Party (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Eté 93 (2017)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

TURIN 2014

email print share on facebook share on twitter share on google+

N-Capace: La Terracine surréaliste d'Eleonora Danco

par 

- Dans son premier film en tant que réalisatrice, en compétition à Turin, l'auteur de théâtre reparcourt les lieux de son adolescence à travers des interviews, performances et atmosphères à la Buñuel

N-Capace: La Terracine surréaliste d'Eleonora Danco
Eleonora Danco dans une scène de N-Capace

Un femme déambule dans les rues et sur les places de Terracine avec pour décor de fond le Mont Circé. Elle interroge des jeunes et des plus vieux sur les thèmes essentiels de la vie, pieds nus, souvent en pyjama – son lit étant toujours garé soit sur une place, soit devant la mer. Elle débaroule en bas des marches d'une église, chahute avec des communiants en aube. On voit tout cela, et beaucoup d'autres choses encore, dans le premier film très réussi, original et amusant de la comédienne et auteur de théâtre Eleonora Danco, N-Capace [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, en compétition au 32ème Festival de Turin (21-29 novembre). Sa première incursion dans le long-métrage est une oeuvre surréaliste qui se rapproche du documentaire mais part d'une recherche très personnelle et intime qui conjugue cinéma et théâtre, drame et humour.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'héroïne, appelée "Âme en peine" (interprétée par Danco elle-même), est en conflit avec son vieux ère et les lieux de son enfance et de son adolescence. Elle décide donc de prendre les deux à bras le corps et de les mettre au centre d'une exploration sur des thèmes fondamentaux comme la famille, la religion, le sexe et la mort. Pendant ce parcours, Danco s'arrête pour discuter avec des vieux et des jeunes, tous aussi simples et désenchantés les uns que les autres bien qu'ils représentent deux générations diamétralement opposées l'une à l'autre, deux pôles en suspension. "Les vieux et les ados sont des outsiders : les premiers ne sont plus dans la vie active, les seconds pas encore. Ils n'ont rien à perdre, ce sont des personnages beckettiens, dans l'attente. Je voulais donner un cadre à ce vide", explique la réalisatrice. Le film consiste donc en une succession d'interviews (parmi lesquelles se détache celle du père, souvent réticent à donner des réponses aux questions provocatrices de sa fille), intercalées avec des réflexions existentielles égrénées en voix-off et des performances en plein air à travers lesquelles Danco amène ses personnages à entrer dans son monde et à faire des choses plus ou moins absurdes. 

L'oeuvre des peintres De Chirico et Giotto et le cinéma de Buñuel sont pour Danco des références visuelles avouées, et l'impact entre le corps et la nature un des éléments essentiels du film, "des installations physiques qui permettent d'accéder à la mémoire", pour reprendre les termes de l'auteur. Sur le papier, le film tient du pur exercice de style, excentrique, sans autre fin que lui-même, mais N-Capace s'avère une oeuvre fascinante, ironique, surprenante et authentique.

Le film a été produit par Bibi Film en collaboration avec Rai Cinema et avec la contribution du Ministère de la Culture italien, qui l'a reconnu d'intérêt culturel.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Emilia Romagna_site FR
Odessa site
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss