Valley of Shadows (2017)
Corps et âme (2017)
The Line de Peter Bebjak
Seule la Terre (2017)
Absence of Closeness (2017)
Handia (2017)
I Am Not a Witch (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILMS Suisse

email print share on facebook share on twitter share on google+

Spartiates, un subtil jeu de clairs-obscurs sur la violence et l'élégance

par 

- Le dernier film du Suisse Nicolas Wadimoff nous confronte à un personnage atypique, à la fois maladroit et envoûtant

Spartiates, un subtil jeu de clairs-obscurs sur la violence et l'élégance

Spartiates [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Nicolas Wadimoff
fiche film
]
, de Nicolas Wadimoff, dont la première mondiale a eu lieu dans le cadre des Rencontres Internationales du documentaire de Montréal, nous prend par la main et nous emmène au cœur des fameuses banlieues nord de Marseille. Sans chercher à dresser le portrait exhaustif d'une réalité extrêmement complexe, contaminée par une très mauvaise réputation qui lui colle à la peau, Nicolas Wadimoff choisit au contraire de se concentrer sur un personnage spécifique et sur le monde hétérogène de jeunes qui l'entourent. Quatre ans après Aisheen (Still alive in Gaza) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Nicolas Wadimoff
fiche film
]
, le réalisateur originaire de Genève revient à Montréal avec un film à la fois puissant et qui reste cependant superficiel, tout comme le personnage dont il fait le portrait.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Yvan Sorel est un combattant, comme il se définit lui-même. À côté de cela, il est aussi le coach d'une équipe de MMA (Mixed Martial Arts) qu'il entraîne dans un style quasi militaire dans les banlieues nord de Marseille. Il partage avec sa « Team Sorel » une passion pour ce sport, mais aussi, et surtout, un style de vie, une philosophie à laquelle il se raccroche de toutes ses forces. Yvan, le combattant, philosophe, le père de substitution, devient un vrai modèle pour ses élèves, une sorte d'ange gardien, à la fois respecté et craint, qui transmet un savoir tiré de leur propre culture. Tel un professeur de bonnes manières, Yvan insuffle dans la vie quotidienne de ses élèves une bonne dose d'autodiscipline et une sévérité presque ascétique qui les emmènent plus loin, au-delà des banlieues. Mais Yvan est avant tout un jeune homme comme tant d'autres qui doit faire face à ses propres démons – car il est confronté à une réalité apparemment inéluctable qui lui cause beaucoup de rage et de frustration en lui.

Cette ambiguïté est soulignée par les magnifiques images de Joseph Areddy, qui soulignent les contours de son corps athlétique, dans un constant va-et-vient en clair-obscur. La scène d'ouverture du documentaire nous plonge directement dans cette réalité contrastée en nous montrant un Yvan Sorel impliqué dans un combat qui semble être contre lui-même. La semi-obscurité accentue l'élégance et la précision de ses mouvements. Elle met en avant la violence qui se joue en lui en la transformant en quelque chose d'abstrait, et en même temps de profondément humain. En usant de ralentis, Nicolas Wadimoff nous offre de très beaux moments, où les corps expriment toute leur rage. La violence fait partie de nous et c'est probablement ce qui a sauvé cet entraîneur de Marseille d'un destin tragique hélas inévitable pour beaucoup de jeunes hommes nés dans ces banlieues.

L'un des principaux atouts de Spartiates , c'est qu'il ne nous amène pas dans l'intimité de ses personnages, mais il nous raconte leurs vies de façon linéaire. Leurs pensées secrètes nous sont transmises à travers leurs attitudes, leurs gestes (volés). Les rares plans où Yvan est filmé seul, plongé dans ses pensées et débarrassé de son rôle de mentor, sont plus éloquents qu'un long discours à son sujet. La présence d'Yvan remplit un vide qui est abyssal pour tant d’autres. Le contraste entre l'immense salle vide et l'écho de sa voix, pleine de détermination, pendant les séances d'entraînement, illustre bien ce sentiment de solitude et d'exclusion. Spartiates est le fruit d'une rencontre fortuite entre une personnalité tout à fait extraordinaire et un réalisateur à la sensibilité hors du commun. Ce mélange de personnalités donne naissance à un film surprenant et puissant, qui parvient à trouver l'équilibre parfait entre violence et esthétisme.

Spartiates est produit par Akka Films et SRG SSR. Il est distribué à travers le monde par Doc&Film International.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss