L'autre côté de l'espoir (2017)
Félicité (2017)
Orpheline (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
Waldstille (2016)
On the Other Side (2016)
Paris La Blanche (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SORTIES Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Brabançonne, hymne national?

par 

- La première comédie musicale 100% belge (50% flamande, 50% wallonne) sort sur une belle combinaison d’une cinquantaine de copies au Nord comme au Sud du pays

Brabançonne, hymne national?
Brabançonne de Vincent Bal

L’équipe de Brabançonne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
a mis les petits plats dans les grands pour faire du film un événement des deux côtés de la frontière linguistique belge, qui s’avère bien rarement poreuse dans le domaine culturel en général, et cinématographique en particulier. En effet, depuis quelques semaines, le cast et le réalisateur parcourent le pays, d’avant-première en avant-première, afin d’aller rencontrer au plus près les spectateurs prescripteurs qui feront peut-être de ce film le succès belge de cette fin d’année.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Avec Brabançonne, le réalisateur Vincent Bal, son producteur Peter Bouckaert (Eyeworks) et leur équipe (notamment Pierre De Clercq au scénario, et Diana Elbaum d’Entre Chien et Loup à la coproduction) n’ont effectivement pas fait dans la demi-mesure. Labellisée "première comédie musicale belge" (et le film respecte les codes du genre, entre numéros dansés et chantés, histoire d’amours contrariées, et moments dramatiques à souhait), Brabançonne se veut aussi le premier film "50% flamand, 50% wallon, et 100% belge". Et pour coller à l’équation qui sous-tend le projet, Bal joue au jeu des clichés communautaires, et titille la mémoire affective et collective des peuples belges en égrenant au fil des plans des tubes de la chanson populaire belge, de Lio à Louis Neefs, participant à l’Eurovision en 1967. Et l’histoire ? Brabançonne met en scène deux fanfares, l’une wallonne, l’autre flamande, qui s’affrontent lors de la finale belge d’un concours européen, et se disputent les talents et les cœurs. Le film, distribué par Kinepolis, sort donc partout dans le pays, bien qu’un peu plus en Flandre qu’en Wallonie. Peut-être est-ce dû à la présence au générique d’acteurs connus du public flamand, notamment la chanteuse Amaryllis Uitterlinden, ou encore Tom Audenaert, tandis que le rôle principal francophone est tenu par Arthur Dupont.

A noter également que sort cette semaine, juste avant Noël, Le Chant de la Mer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Tomm Moore
fiche film
]
, le deuxième long métrage d’animation de l’Irlandais Tom Moore, coproduit en Belgique par The Big Farm, gérée par Isabelle Truc (Iota Production), et distribué par O’Brother.

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home