Baccalauréat (2016)
Toni Erdmann (2016)
Ma vie de courgette (2016)
Fuocoammare, par delà Lampedusa (2016)
Olli Mäki (2016)
Park (2016)
Waves (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Ministère de la Culture aide Bellocchio, Sollima, Tognazzi et Rosi

par 

- Parmi les films financés lors de sa 3ème session pour 2014 figurent aussi les prochains d'Ivano De Matteo, des frères De Serio et de Ciro De Caro

Le Ministère de la Culture aide Bellocchio, Sollima, Tognazzi et Rosi
Le réalisateur Marco Bellocchio

Marco Bellocchio, Stefano Sollima, Maria Sole Tognazzi et Gianfranco Rosi font partie des bénéficiaires des aides distribuées par le Ministère de la Culture italien à travers la Commission pour la cinématographie italienne, qui s'est réunie le 19 décembre. Dix longs métrages ont été reconnus d'intérêt culturel dans le cadre de cette troisième édition pour 2014, ce qui leur a donné accès à 4 500 000 euros en tout.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Les contributions les plus substantielles sont allées à Fai bei sogni de Marco Bellocchio, tiré du libre éponyme de Massimo Gramellini (IBC Movie, Kavac Film ; 800 000 euros), Suburra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Stefano Sollima
fiche film
]
 de Stefano Sollima (lire l'info - Cattleya, 600 000 euros), Le confessioni de Roberto Ando et Io e mia madre d'Ivano De Matteo (le premier produit par Bibi Film, le second par Rodeo Drive ; 550 000 euros chacun). Io e lei de Maria Sole Tognazzi, interprété par Margherita Buy et Sabrina Ferilli, a reçu 500 00 euros, et 300 000 euros ont été alloués à Oltre Lampedusa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Gianfranco Rosi
fiche film
]
de Gianfranco Rosi (lauréat du Lion d'or de Venise pour Sacro GRA [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Gianfranco Rosi
festival scope
fiche film
]
; 21 Unofilm, Stemal Entertainment) ainsi qu'à Il buco in testa d'Antonio Capuano (Eskimo), Falchi d'Antonio D’Angelo (Figli del Bronx, Minerva Pictures Group), Non essere cattivo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Claudio Caligari (Kimera Film) et Piccoli crimini coniugali d'Alex Infascelli (De Angelis Media).

Au niveau des premiers et deuxièmes films, parmi les 13 projets reconnus d'intérêt culturel qui ont reçu 2 250 000 euros en tout figurent I ricordi del fiume [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Gianluca et Massimiliano De Serio (les auteurs de Sette opere di misericordia ; La Sarraz Pictures,  100 000 euros), Acqua di marzo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, du réalisateur-révélation de Spaghetti Story [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
Ciro De Caro (Alba Film 3000 ; 150 000 euros), La bambina, il pugile, il canguro, du comique et présentateur de télévision Enzo Iacchetti, tiré du livre de Gian Antonio Stella (Nito Produzioni ; 200.000 euro). A The Whale d'Andrea Pallaoro (Partner Media Investment) et L’amore non si sa de Marcello Di Noto (Ideacinema - Scirocco Cinematografica) ont reçu 250 000 euros chacun. Parmi les réalisateurs qui ont reçu 200 000  euros, on trouve Luca Scivoletto pour Il pallone di Achille (Cinemaundici) et Marco Zarrelli pour Amor Sacro (Mescalito Film).

La liste complète des films reconnus d'intérêt culturel (avec ou sans financement du ministère) est disponible ici.

(Traduit de l'italien)

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home