Corps et âme (2017)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BERLIN 2015 Generation 14plus

email print share on facebook share on twitter share on google+

Cloro, la confirmation d’un talent

par 

- BERLIN 2015 : Après sa performance dans Salvo, Sara Serraiocco incarne cette fois l’héroïne du premier film de Lamberto Sanfelice, une professionnelle de la natation synchronisée

Cloro, la confirmation d’un talent
Sara Serraiocco dans Cloro

Après sa performance dans Salvo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Fabio Grassadonia et Anton…
festival scope
fiche film
]
de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza (prix de la Semaine de la Critique à Cannes), dans lequel elle interprétait le rôle difficile d’une jeune femme aveugle à la merci d’un tueur de la mafia, Sara Serraiocco est cette fois protagoniste de Cloro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, premier long métrage Lamberto Sanfelice. Seul titre italien en concours au Festival Sundance, Cloro a également été sélectionné à la 65e Berlinale dans la section Generation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La jeune actrice interprète ici une professionnelle de la natation synchronisée. Jenny, qui a grandi au bord de la mer, sur le littoral romain, se retrouve catapultée dans un vieux chalet de montagne, dans un petit village au cœur des Apennins. Là-bas, elle doit s’occuper de son petit frère de neuf ans (Anatol Sassi) et de son père dépressif (Andrea Vergoni), convaincu d’être responsable de la mort de sa femme. Cette dépression lui a d’ailleurs fait perdre son travail et sa maison. Grâce à l’aide de leur oncle, (Giorgio Colangeli), la famille trouve refuge dans ce chalet situé à côté d’un hôtel dans lequel Jenny a commencé à travailler comme serveuse. 

La jeune femme voudrait plus que tout au monde s’échapper de ce cauchemar et retourner à ses entraînements en compagnie de son amie Flavia, avec qui elle devait faire équipe pour les championnats nationaux juniors de natation synchronisée. Mais, grâce à la complicité du gardien (Ivan Franek), la piscine de l’hôtel devient secrètement le lieu de ses entraînements nocturnes. 

D’emblée, il apparaît évident que le réalisateur, qui possède à son actif deux courts métrages réalisés à l’université de New York, est tombé amoureux de l’idée esthétique de la nation synchronisée : le rapport ancestral entre corps et eau, les reflets de lumière iridescente à la surface des piscines, la simultanéité des gestes. Sans oublier cette présence étrangère et sauvage du gardien qui renvoie à la célèbre scène de la piscine dans La Féline de Jacques Tourneur. Lamberto Sanfelice photographie tout cela avec habileté et raffinement. Le réalisateur prend son temps pour nous montrer des éléments matériels ayant une valeur symbolique : la glace qui fond, les paysages enneigés, les bruits intradiégétiques des objets dans le champ de la caméra. Cependant, il ne perd pas de vue ses personnages et n’oublie pas non plus que la narration par images permet de comprendre la réalité et ses manifestations. Sanfelice construit donc lentement le personnage d’une jeune femme forte et déterminée. Sa relation avec  le gardien l’aidera à se libérer du fardeau de l’adolescence et à affronter le monde.

Pour son interprétation dans Salvo, l’actrice originaire de Pescara avait reçu un Golden Globe de la meilleure actrice en 2014 de la part de la presse étrangère, ainsi que le Prix Biraghi de jeune talent du cinéma italien (attribué par la presse cinématographique transalpine). Cloro confirme donc un indéniable talent et en fait entrevoir un nouveau.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

WTW Documentaries
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss