La Colère d'un homme patient (2016)
Orpheline (2016)
Félicité (2017)
Paris La Blanche (2016)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BERLIN 2015 Hors-compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un héros ordinaire : un homme qui gagne a être connu pour ce qu'il n'a pas fait

par 

- BERLIN 2015 : Oliver Hirschbiegel continue de fouiller dans les recoins moins connus de l'Histoire de son pays à travers l'histoire d'Elser, qui voulut tuer Hitler

Un héros ordinaire : un homme qui gagne a être connu pour ce qu'il n'a pas fait
Christian Friedel (centre), dans Un héros ordinaire

Un héros ordinaire [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Oliver Hirschbiegel, projeté hors-compétition à Berlin, se présente comme un film sur "les 13 minutes qui auraient pu changer l'Histoire", car son personnage principal, Georg Elser (Christian Friedel, le poète d'Amour fou [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jessica Hausner), est ce simple artisan allemand qui a organisé un attentat à la bombe contre Hitler en 1938, à Munich, mais a manqué sa cible à 13 minutes près, le programme du Führer ayant légèrement changé ce jour-là. Hirschbiegel, connu sur la scène internationale pour La Chute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bernd Eichinger
interview : Joachim Fest
interview : Oliver Hirschbiegel
fiche film
]
(2004), sur les derniers jours d'Hitler dans son bunker, continue ici, comme dans la plupart de ses films, d'enquêter sur une des plus infectes figures que l'Histoire ait jamais connues, et il le fait à nouveau sous cet angle très intéressant qui lui est propre, entrant dans le grand récit historique par la petite porte. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il renoue aussi avec le dispositif qui consiste à faire raconter l'histoire par un narrateur et témoin des faits, ici rendu d'autant plus ingénieux que ce narrateur n'est autre qu'Elsner lui-même, tout au long d'un interminable interrogatoire pendant lequel ses lèvres n'ont pas parlé. Malgré ce silence maintenu devant les agents du IIIème Reich, c'est bien son point de vue qu'on adopte en parcourant son histoire et son passé, jusqu'au moment où seul, tremblant comme une feuille, il plaça sa bombe à l'endroit où Hitler aurait dû se tenir. 

On découvre au cours de ces flashbacks un Georg Elser certes plutôt "rouge" (bien que l'étroitesse de ses liens avec les communistes et l'implication de ceux-là dans son acte restent vagues), mais qui est avant tout un bon vivant, un musicien au bon coeur, un amateur de femmes, surtout une qui s'appelle Elsa... Ces souvenirs font l'effet d'une pastorale, car on a adopté le point de vue de ce "héros ordinaire" accusé d'un crime qu'il n'a pas réussi à commettre, or de sa cellule de prison et de sa salle de torture, il embellit forcément un peu les bons moments passés avec ses amis et sa compagne, à tel point que l'histoire d'amour avec elle vient presque détrôner dans le film la fascinante histoire de l'homme qui aurait pu tout changer mais qui à quelques minutes près, est resté dans l'anonymat.

L'intérêt du film de Hirschbiegel est justement cette insistance sur le contraste entre la banalité de l'histoire du héros et la dimension extraordinaire de ce qu'il a tenté, seul, guidé par aucune idéologie, et sans se percevoir lui-même comme ces "combattants" qu'Hitler essaie de galvaniser autour du Reich. Elser était bel et bien un pacifiste convaincu qui a eu le courage d'assumer l'acte entrepris et d'en payer le prix sans parler, c'était un homme du peuple qui voulait simplement être libre, sans grandes démonstrations de bravoure et sans s'auréoler d'un dogme. C'était un résistant allemand.

Un héros ordinaire sortira en Allemagne début avril, en France au mois de septembre, et dans beaucoup d'autres pays. Les ventes internationales du film sont assurées par Beta Cinema

Lire aussi

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home