Nocturama (2016)
Paris La Blanche (2016)
Félicité (2017)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BERLIN 2015 Palmarès

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un Taxi pour la victoire : Jafar Panahi gagne l'Ours d'or

par 

- BERLIN 2015 : Le réalisateur iranien gagne in absentia un Ours d'or bien mérité. Radu Jude et Malgorzata Szumowska sont meilleurs réalisateurs ex aequo

Un Taxi pour la victoire : Jafar Panahi gagne l'Ours d'or
La nièce de Jafar Panahi, avec l'Ours d'or pour Taxi

C'est dans un climat de grande cohésion partagée par le public que le jury international présidé par Darren Aronofsky a annoncé son verdict ce soir au Berlinale Palast, lors de la cérémonie de clôture du 65ème Festival de Berlin. La traditionnelle bonne humeur de ce grand rendez-vous cinématographique dirigé par Dieter Kosslick a été doublée de beaucoup de belles émotions.

Le grand gagnant de l'Ours d'or est cette année le grand réalisateur iranien Jafar Panahi pour le formidable Taxi – et pour son courage, sa détermination, son humour en dépit de tout et son amour du cinéma. Son film, génial, drôle, brillamment métacinématographique, se passe entièrement dans un taxi qu'il conduit lui-même (sous son propre nom, naturellement !), tandis qu'une caméra placée sur le pare-brise filme en temps réel (simulé) le va-et-vient picaresque des passagers, dont un vendeur de vidéos piratées qui voudrait s'associer à Panahi et une espiègle petite réalisatrice en herbe qui n'est autre que la nièce du cinéaste et n'hésite pas à donner elle aussi des leçons de cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le cinéma européen s'est illustré de toutes parts pendant cette cérémonie, qui a été généreuse en prix ex aequo, le jury ayant particulièrement admiré la qualité de la sélection. Ainsi, l'Ours d'argent de la mise en scène a été partagé entre la Polonaise Malgorzata Szumowska pour Body [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Malgorzata Szumowska
interview : Malgorzata Szumowska
fiche film
]
, un film d'un raffinement extrême, et Radu Jude pour Aferim! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Radu Jude
fiche film
]
, une aventure en l'espèce totalement picaresque sur l'esclavage des Roms qui semble venue d'un autre temps mais reste très actuelle. L'excellent réalisateur roumain a profité du podium pour engager les institutions de son pays à soutenir davantage le cinéma. 

Les prix d'interprétation masculin et féminin ont récompensé les deux acteurs qui jouent les vieux époux du magnifique film britannique 45 Years [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Andrew Haigh
fiche film
]
d'Andrew Haigh : Tom Courtenay (anobli en 2001 pour son travail au cinéma, notamment dans Docteur Jivago, et au théâtre) et Charlotte Rampling, qui est ici tout simplement sublime, comme elle l'est depuis longtemps. Ces magnifiques acteurs britanniques ont tous les deux souligné, en recevant leurs Ours d'argent, le temps qui s'était passé depuis leurs premières cérémonies de remise des prix. 45 Years a fourni au jury l'occasion parfaite d'accorder ces prix d'interprétation immensément mérités à deux acteurs qui peuvent le voir comme le couronnement de toute une longue carrière. 

La qualité visuelle des films en compétition étant cette année incroyable, le jury a décidé de doubler l'Ours d'argent de la plus belle contribution artistique pour récompenser deux caméras d'une virtuosité diabolique, dans deux styles très différents : celle d'Evgeniy Privin et Sergey Mikhalchuk pour le pictural et glacé Under Electric Clouds [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 d'Alexey German Jr. et celle, toujours mobile, de Sturla Brandth Grøvlen pour Victoria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Sebastian Schipper
fiche film
]
 de Sebastian Schipper, un film de 140 minutes débordant d'action et d'intimité qui a été filmé en une seule prise et produit, grâce au talent de son chef-opérateur, un effet indescriptible. 

Deux coproductions euro-latino très belles offrant une fenêtre sur des mondes oubliés ont été récompensées : Ixcanul [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jayro Bustamante
fiche film
]
 de Jayro Bustamante (Guatemala/France, Prix Alfred Bauer), sur une communauté maya, et le documentaire Le Bouton de nacre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Patricio Guzman, sur tous les disparus du Chili.

PALMARES COMPLET

Ours d'or du meilleur film: Taxi, Jafar Panahi
Ours d'argent – Grand prix du jury: El Club, Pablo Larrain
Prix Alfred Bauer: Ixcanul, Jayro Bustamante
Ours d'argent du meilleur réalisateur: Radu Jude, Aferim!, et Malgorzata Szumowska, Body
Ours d'argent de la meilleure actrice: Charlotte Rampling, 45 Years
Ours d'argent du meilleur acteur: Tom Courtenay, 45 Years
Ours d'argent du meilleur scenario: Patricio Guzman, Le bouton de nacre
Ours d'argent de la plus belle contribution artistique: Sturla Brandth Grøvlen, Victoria et Evgeniy Privin & Sergey Mikhalchuk, Under Electric Clouds
Prix du meilleur premier film: 600 millas, Gabriel Ripstein

Ours d'or du meilleur court métrage: Hosanna, Na Young-kil
Ours d'argent: Bad at Dancing, Joanna Arnow

Meilleur Film Generation KPlusRainbow, Nagesh Kukunor
Meilleur Film Generation 14PlusThe Diary of a Teenage Girl, Marielle Heller

Meilleur Film FIPRESCI CompétitionTaxi, Jafar Panahi
Meilleur Film FIPRESCI PanoramaA Minor Leap Down, Hamed Rajabi
Meilleur Film FIPRESCI ForumHand Gestures [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Francesco Clerici
Label Europa CinemasOut of Nature [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ole Giæver
fiche film
]
, Ole Giæver y Marte Vold
Teddy AwardNasty Baby, Sebastián Silva

(Traduit de l'anglais)

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home