The Square (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
One Step Behind the Seraphim (2017)
L'Usine de rien (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Portugal/Allemagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Fado : jalousie à Lisbonne

par 

- Le premier long métrage de Jonas Rothlaender sera interprété par des acteurs allemands et portugais

Fado : jalousie à Lisbonne
Les comédiens Luise Heyer et Golo Euler avec le réalisateur Jonas Rothlaender

Après une première phase de tournage qui s'est effectuée à Berlin en décembre dernier, l'équipe de Fado [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jonas Rothlaender
fiche film
]
 est à présent à Lisbonne, et ce jusqu'à mars, pour poursuivre son travail sur le premier long métrage de Jonas Rothlaender. Le film est coproduit par les Allemands Luis Singer, Dennis Schanz et Tara Biere pour Stick Up Filmproduktion, par la société allemande Atara Film, et par les Portugais Joana Gusmão et Pedro Fernandes Duarte pour la toute jeune Primeira Idade.

Fado est une histoire de jalousie qui explore la frontière entre l'amour en reconstruction et l'interdépendance destructrice et pathologique. L'homme est un médecin allemand, Fabian (Golo Euler), qui quitte Berlin pour essayer de reconquérir son ex, Dora (Luise Heyer), une architecte qui, après leur séparation, est partie vivre à Lisbonne pour commencer une nouvelle vie. Les deux anciens partenaires décident alors de se donner une autre chance, mais très vite, ils vont se rendre compte qu'ils ne peuvent se détacher des anciennes habitudes de défiance et de culpabilisation mutuelle.

Les deux acteurs principaux, allemands, sont entourés de collègues portugais, dont Albano Jerónimo, Isabel Abreu et Duarte Grillo. Le scénario élaboré par Rothlaender et Sebastian Bleyl, pour être solide, laissera de la place à l'improvisation, une méthode que le réalisateur a déjà explorée dans son dernier court-métrage, Auf Anfang.

“La manière dont la notion que Fabian a de la réalité se trouve de plus en plus contaminée par ses hallucinations paranoïaques est, pour moi, une phénomène très cinématographique. Mon intention est que le spectateur puisse partager le trouble du personnage et ressentir lui aussi la difficulté qu'il a à séparer la réalité de l'imaginaire", explique Rothlaender, qui en plus de tracer le portrait intime d'un homme qui sabote son propre bonheur, a également souhaité ancrer son histoire dans le contexte social actuel du Portugal, inévitablement affecté par la crise économique.

Fado fait partie, avec Porto Mon Amour (lire l'article) et O Grande Circo Místico du Brésilien Carlos Diegues (coproduit par Luís Galvão Telles pour Fado Filmes), des trois coproductions internationales qui vont être tournées au Portugal cet hiver.

(Traduit de l'espagnol)

San Sebastian Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss