La Lune de Jupiter (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
120 battements par minute (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

MALAGA 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Isabel Coixet et Antonio Hernandez à Malaga

par 

- La réalisatrice catalane et l'auteur de En la ciudad sin límites présenteront leurs nouveaux films dans le cadre de ce festival espagnol qui monte

Isabel Coixet et Antonio Hernandez à Malaga
Matar el tiempo d'Antonio Hernández

Après avoir donné, il y a quelques jours, un premier aperçu du programme de sa compétition officielle (lire l'article), le Festival du cinéma espagnol de Malaga s'est entièrement dévoilé hier dans la ville andalouse et aujourd'hui à Madrid. Parmi les titres qui se détachent de la sélection, on peut citer Aprendiendo a conducir, qu'Isabel Coixet a tourné aux États-Unis, avec Ben Kingsley et Patricia Clarkson, juste avant Personne n'attend la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Isabel Coixet
fiche film
]
, et qui sera présenté hors-compétition. Antonio Hernandez participera quant à lui à la compétition avec le thriller Matar el tiempo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, interprété par Yon González, Ben Temple et Aitor Luna (lire l'article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sont également en compétition Asesinos inocentes du Sévillan Gonzalo Bendala, Miguel Angel Sola, Aura Garrido et Maxi Iglesias, El país del miedo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Francisco Espada (adapté d'un roman d'Isaac Rosa), la coproduction hispano-américaine La deuda, qui est le premier long-métrage de Barney Elliott, Techo y comida,  où Juan Miguel del Castillo aborde le triste sujet des expulsions, et Sólo química d'Alfonso Albacete (lire l'article), un film produit par Rodar y rodar Cine S.L.qui n'est pas en lice pour laBiznaga de oro.

Dans la section plus alternative/indépendante ZonaZine, le public pourra découvrir le premier film de David Yañez, Muchos pedazos de algo, qui est une radiographie du désenchantement des jeunes d'aujourd'hui, ainsi qu'El complejo del dinero [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Juan Rodrigañez, déjà présenté à Berlin (lire l'article), Anima, un premier long-métrage par Fernando Balihaut, le film autoproduit Todos tus secretos de Manuel Bartual, sur les dangers des réseaux sociaux à l'ère des écrans multiples, Todo el mundo lo sabe de Manuel Larraya, avec Barbara Santa-Cruz, Cuento de verano [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, une chronique sur la solitude, l'amour et la peur par le réalisateur novice Carlos Dorrego, et Mirabilis de Clara Martinez-Lazaro, une comédie botanique sur les gens sans racines qui est aussi un premier long métrage.

Comme l'a dit ce matin le directeur du festival, Juan Antonio Vigar : “Cette année, nous avons beaucoup de titres, mais surtout de bons films". Sa promesse pourra être vérifiée du 17 au 26 avril. Cineuropa sera sur place pour le faire.

(Traduit de l'espagnol)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes