Ava (2017)
120 battements par minute (2017)
Happy End (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
The Square (2017)
Le Redoutable (2017)
A Ciambra (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ÉVÉNEMENTS Slovaquie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Newman, Grassadonia, Cviková et Brügger ont inspiré le Forum du film de Visegrad

par 

- Le quatrième Forum du film de Visegrad, à Bratislava, a accueilli des personnalités internationales qui ont animés des masterclasses pour les étudiants

Newman, Grassadonia, Cviková et Brügger ont inspiré le Forum du film de Visegrad
Une des masterclasses du Forum du film de Visegrad

Après quatre jours, La quatrième édition du Forum du film de Visegrad, qui est une plateforme de formation internationale et de réseautage, s'est conclue le 14 mars. L'événement a accueilli des étudiants et nouveaux arrivants dans la profession de la région et proposé une série de masterclasses animées par des professionnels expérimentés, pour se pencher sur les rouages de l'industrie cinématographique, à l'Académie des Beaux-Arts de Bratislava. En plus des conférences, les participants ont eu l'occasion de voir les œuvres produites par leurs pairs des écoles partenaires de l'événement (Vilnius, Budapest, Bucarest, Zagreb, Ljubljana, Prague et Lodz), qui représentent une nouvelle génération de talents.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Forum a très bien commencé : l'ingénieur du son trois fois oscarisé Christopher Newman (L'Exorciste, Le Patient anglais, Amadeus...), a présenté la projection du Parrain. Le lendemain, il a partagé avec les étudiants son expérience inestimable lors d'une masterclasse de six heures. Il a également animé, les trois derniers jours, des séances d'exercices pratiques pour des petits groupes d'étudiants en formation, sur les enregistrements sonores et le mixage de films.

"Je dois avouer que mes étudiants américains n'ont pas autant de connaissances cinématographiques que les étudiants européens, surtout ceux présents à cet événement", a souligné Newman.

Fabio Grassadonia, qui fait partie (avec Antonio Piazza, qui n'était pas présent à Bratislava) du duo de réalisateurs à l'origine du drame primé sur la mafia Salvo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Fabio Grassadonia et Anton…
festival scope
fiche film
]
, a donné une conférence détaillée sur ses débuts en tant que professeur de littérature et son parcours vers son premier long-métrage, sachant qu'il n'a pas suivi de formation professionnelle dans le cinéma. Grassadonia a agrémenté son récit d'anecdotes sur son travail pour la télévision publique sous le régime de Berlusconi et sur sa collaboration avec le neveu de Dino de Laurentiis, Aurelio. Lors de cette conférence, le réalisateur sicilien a décrit la transition entre le court-métrage Rita et le long-métrage Salvo et partagé des expériences uniques et des observations pratiques. "J'aimerais explorer plus en profondeur certains aspects de la narration, de la mise en scène, du montage et de l'ingénierie du son", a avoué le réalisateur italien, même si vers la fin, la masterclasse avait pris une tournure différente, les étudiants ayant beaucoup de questions : "J'ai beaucoup parlé de scénario et des meilleurs ateliers européens pour le développement des scénarios", explique Grassadonia. L'exemple de cette conférence démontre clairement la flexibilité du Forum du film de Visegrad. "Il est toujours intéressant et encourageant de rencontrer des professionnels reconnus, et énergisant de s'écarter de sa routine", a résumé Grassadonia.

Matthieu Darras, directeur des programmes au TorinoFilmLab, a animé la conférence et remarqué que "les activités organisées ont entièrement répondu aux attentes des apprentis cinéastes", tout en offrant des possibilités de réseautage pour les étudiants en cinéma de la région. 

L'ancienne directrice des programmes de l'Institut du film de Doha, Ludmila Cviková, qui a aussi travaillé comme programmatrice pour le Festival international de Rotterdam pendant 15 ans et conseillé des festivals comme Karlovy Vary et Sarajevo, a tenu une conférence d'introduction au monde des festivals. Elle a expliqué les méthodes de travail des programmateurs et elle a donné quelques astuces sur les choses à faire et à éviter quand on soumet un film à un festival. Elle a également fourni des informations sur les financements de films.

Enfin, le cinéaste et journaliste danois controversé Mads Brügger a présenté ses films Red Chapel et Ambassador, deux projections suivies de longs dialogues avec le public. Il a aussi animé la masterclasse “Au-delà du jeu de rôles", une conférence dynamique et stimulante pendant laquelle Brügger a décrit les méthodes auxquelles il a eu recours pour trouver et utiliser des failles, non seulement dans la loi, mais aussi dans le financement de films et, principalement, dans la nature humaine. Ces méthodes lui ont permis de se présenter de manière crédible en tant que comédien ou diplomate pour résoudre les questions sur lesquelles il a enquêté, un travail engagé qui lui a valu de nombreux prix. Il a parlé des dangers qu'il a encourus en Corée du Nord et en République centrafricaine, ainsi que des moyens absurdes qu'il a utilisés pour les éviter.

"J'aime beaucoup l'Europe centrale. C'est une région très intéressante. C'est pourquoi je suis ravi d'avoir animé des masterclasses au Festival international du documentaire de Jihlava et d'être ici, au Forum du film de Visegrad", a déclaré Brügger à Cineuropa : "C'est un rendez-vous important et de bonne qualité pour les étudiants curieux et attentifs. J'y ai toujours bien été accueilli. Félicitations au Forum du film de Visegrad !"

(Traduit de l'anglais)

Cannes NEXT
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes