La Lune de Jupiter (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
120 battements par minute (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BIF&ST 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Jamais de la vie, un thriller en temps de crise

par 

- Ce film de Pierre Jolivet interprété par Olivier Gourmet arrivera sur les écrans français le 8 avril prochain, avec le distributeur indépendant Ad Vitam

Jamais de la vie, un thriller en temps de crise
Olivier Gourmet dans The Night Watchman

Après Thomas Piketty, qui avait présenté une approche macro-économique des injustices du capitalisme sous un angle de gauche, c'est au tour d'Agnès Verdier-Molinié de proposer un essai politico-cinématographique, cette fois d'orientation libérale, où elle s'en prend au caractère invasif et à l'inefficacité de l'État fort, à la sécurité sociale, aux fonctionnaires et aux 35 heures. "Si les économistes atteignaient le niveau de compétence, l'humilité et l'utilité des dentistes, ce serait merveilleux", a écrit John Keynes en 1930. Aujourd'hui, après la crise, les solutions de ces professeurs d'université bien rémunérés premiers de la classe ont autant de crédibilité qu’un billet de 200 euros. Il suffit de demander à Franck, le personnage principal de Jamais de la vie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, un film de Pierre Jolivet présenté au Festival Bif&st de Bari qui arrivera dans les salles françaises le 8 Avril, distribué par la société indépendante Ad Vitam.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

À 52 ans, Franck (Olivier Gourmet) est contraint de faire le veilleur de nuit dans un centre commercial à Othis, dans l’extrême banlieue parisienne. Avant, il était ouvrier qualifié à l'usine et fervent syndicaliste. Aujourd’hui, il dort le jour et s’ennuie la nuit au travail. Il répare des objets électroniques pour des amis et des collègues, se dispute avec sa sœur qui veut quitter son mari, s’intéresse à l’arrière-train et à la vie d'une dame du Pôle Emploi (Valérie Bonneton), divorcée avec enfants. Il s’imagine déjà en maison de retraite, condamné à une vieillesse misérable. Mais quand des criminels soudoient un collègue pour organiser un braquage dans le centre commercial où il travaille, cela éveille en lui quelque chose que l’humiliation avait enseveli. Il semblerait qu'il soit en passe de devenir un citoyen-justicier. 

Jamais de la vie est un film hybride à mi-chemin entre le thriller et le film social sur la crise du travail, avec une morale ambiguë. Pierre Jolivet, qui, à l’âge de 15 ans, pendant mai 68, organisait avec son frère Marc des spectacles dans les usines en grève, a commencé sa carrière avec un polar, Force Majeure (1989). Depuis, il a pratiqué plusieurs genres, mais le thriller reste celui qui lui réussit le mieux et lui a valu les faveurs du public, notamment avec Fred en 1997 et Mains armées en 2012. Quant à Olivier Gourmet, l'acteur fétiche des frères Dardenne, son talent a déjà été largement encensé, mais le film ne fait que confirmer son naturel et sa capacité à créer des "tranches de vie" incroyablement proches de la réalité. 

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes