La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRIX Norvège

email print share on facebook share on twitter share on google+

Blind est sacré Film de l’année par l’Association des critiques norvégiens

par 

- Le premier film d’Eskil Vogt brille, Anja Breien reçoit le Prix The Messenger

Blind est sacré Film de l’année par l’Association des critiques norvégiens
Ellen Dorrit Petersen dans Blind de Eskil Vogt

Eskil Vogt, connu pour avoir écrit les scénarios de deux films primés avant de réaliser son propre long-métrage, Blind [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Eskil Vogt
interview : Eskil Vogt
fiche film
]
(2014), a été élu hier meilleur film norvégien de l’année par l’Association des critiques de cinéma norvégiens. Le prix s'ajoute à 12 autres trophées nationaux et internationaux.

Blind est une comédie qui ne vous fera pas rire à gorge déployée, c’est un film à l’humour intelligent et impertinent. C’est un drame relationnel qui ne dénonce pas la difficulté de vivre ensemble, mais insiste sur les conflits. C’est aussi un thriller psychologique, pas effrayant, mais léger, étrange et drôle malgré un fond sinistre. Il faut être aveugle, justement, pour ne pas voir la créativité qui se dégage de ce film”, a déclaré la réalisatrice norvégienne Margreth Olin au nom des critiques du jury.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Blind, lancé à Sundance, où il a remporté le prixdu scénario dans la compétition Cinéma du monde, a également reçu le label Europa Cinemas à la Berlinale et le Prix New Talent Grand PIX au Festival international CPH PIX de Copenhague. Le film, interprété par Ellen Dorrit Petersen et Henrik Rafaelsen, suit une femme qui vient de perdre la vue et préfère rester en sécurité dans sa maison, sauf que ses véritables problèmes sont entre ses murs, pas à l’extérieur.

L’actrice Andrea Bræin Hovig s’est vu attribuer le Prix du meilleur accomplissement pour sa performance dans I'm the One You Wantde Dag Johan Haugerud, où elle joue uneenseignante trentenaire qui tombe amoureuse d’un élève de 15 ans et se lance dans une relation avec lui. “Les critiques disent parfois d'un film qu'il est porté par son acteur. C’est exactement ce qu’il se passe ici : Andrea Bræin Hovig parvient à saisir les contradictions de son personnage à travers des détails infimes de son langage corporel et de ses intonations. Son visage est un univers filmique intensifié, invitant à l’identification et la participation, sans pour autant exiger la loyauté du spectateur", a expliqué le jury.

Le Prix The Messenger, qui récompense une personne pour “avoir enrichi la culture cinématographique en diffusant des connaissances et fait preuve d’engagement et d’enthousiasme pour le cinéma en tant qu’art”, a été décerné à Anja Breien, “qui va fêter cette année plusieurs anniversaires : non seulement ses 75 ans, mais aussi les 40 ans de la sortie de la première partie de sa trilogie Wives, dans un monde du cinéma dominé par les hommes”. À travers ses films, Breien a influencé l’histoire culturelle de la Norvège, à une époque de grand chamboulement politique, social et idéologique. Elle a donc reçu le prix pour son “inlassable engagement dans le Septième Art". 

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss