A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
120 battements par minute (2017)
The Square (2017)
Le Redoutable (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2015 Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Les talents belges à Cannes et le retour de Jaco Van Dormael à la Quinzaine des Réalisateurs

par 

- Après Toto le héros en 1991, c’est le grand retour du cinéaste belge dans la section qui a lancé sa carrière avec Le Tout Nouveau Testament

Les talents belges à Cannes et le retour de Jaco Van Dormael à la Quinzaine des Réalisateurs
Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael

Dans Le Tout Nouveau Testament [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jaco van Dormael
fiche film
]
, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du 68ème Festival de Cannes, Dieu existe. Il habite à Bruxelles. C’est un salaud. Il est odieux avec sa femme et sa fille de onze ans, qui pour se venger balance sur Internet les dates de décès de tout le monde… Jaco Van Dormael a réuni un casting cinq étoiles. Aux côtés de Benoît Poelvoorde (Dieu) et Yolande Moreau (la femme de Dieu), on retrouve François Damiens, Catherine Deneuve… Avec seulement quatre films en 24 ans, Van Dormael est un cinéaste rare, bien qu’habitué de Cannes. Toto le Héros y remporta la Caméra d’or en 1991, et Le Huitième Jour en 1995 valut à Daniel Auteuil et Pascal Duquenne un double Prix d’interprétation. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Produit par Terra Incognita, Climax et Caviar en Belgique, Après le Déluge en France et Juliette Films au Luxembourg, Le Tout Nouveau Testament a reçu le soutien du CCA, de Wallimage, de la RTBF, du VAF et de Screen Flanders. Le film sortira à l’automne, distribué au Benelux par Belga Films et en France par Le Pacte, qui en assurera également les ventes internationales.

En compétition officielle, on retrouvera un court métrage flamand, Copain, de Jan et Raf Roosens. A noter que Le Paradis (Het paradijs) de Laura Vandewynckel est invité dans le cadre du programme Cinéfondation.

La Belgique est également une terre de coproduction, et on retrouvera à la Semaine de la Critique Ni le ciel ni la terre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Clément Cogitore. Cet ambitieux film de guerre a pour cadre le conflit en Afghanistan, et rassemble Jérémie Renier, Swann Arlaud, et Kévin Azais. Le film est coproduit par Tarantula, de retour sur la Croisette après la sélection surprise de son premier long en 2002, Une part du ciel de Bénédicte Liénard, dans la section Un certain regard, puis des sélections pour Batalla en el cielo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Carlos Reygadas
interview : Jean Labadie
fiche film
]
en Compétition en 2005, Congorama [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
à la Quinzaine des Réalisateurs en 2006, Le Sel de la Mer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
à Un Certain Regard en 2008 ou encore Visage [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en Compétition en 2009. D’autres habitués de la Croisette y seront présents comme coproducteurs : les frères Dardenne et Les Films du Fleuve se réjouissent de la sélection à la Quinzaine du premier long du scénariste Thomas Bidegain, Les Cowboys [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, avec François Damiens. Saga Film présentera également l’une de ses coproductions, Je suis un soldat [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Laurent Larivière
fiche film
]
de Laurent Larivière, avec Louise Bourgoin et Jean-Hugues Anglade, dans la section Un certain regard.

Enfin, on retrouvera de nombreux acteurs belges sur la Croisette, ceux du Tout Nouveau Testament bien sûr, mais aussi Matthias Schoenaerts dans Maryland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Alice Winocour
fiche film
]
d’Alice Winocour et Laurent Capelluto dans Je suis un soldat à Un certain regard ; Marc Zinga avec Dheepan - L'homme qui n'aimait plus la guerre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Jacques Audiard
fiche film
]
de Jacques Audiard ; Catherine Salée dans le film d’ouverture, La Tête Haute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuelle Bercot
fiche film
]
d’Emmanuelle Bercot ; et Jérémie Renier, qui tient le premier rôle dans Ni le ciel ni la terre.

Cannes NEXT
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes