Le Redoutable (2017)
Makala (2017)
Happy End (2017)
120 battements par minute (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

L'éveil d'Edoardo triomphe à Cabourg

par 

- Le premier long de l'Italien Duccio Chiarini remporte le Grand Prix. Figurent aussi au palmarès, Zurich, Anaïs Demoustier, Benoît Magimel, Caprice et Arnaud Desplechin

L'éveil d'Edoardo triomphe à Cabourg
L'éveil d'Edoardo de Duccio Chiarini

Présidé par Juliette Binoche, le jury de la compétition internationale du Festival du Film de Cabourg a décerné son Grand Prix 2015 à L'éveil d'Edoardo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Duccio Chiarini
fiche film
]
de l'Italien Duccio Chiarini (lire la critique et l'interview du réalisateur), un premier long métrage initié au Biennale College - Cinema et qui avait aussi été sélectionné à Berlin dans la section Generation 14plus. A noter que le film, qui sera distribué ce mercredi en France par Epicentre, a également été distingué par le prix de la jeunesse.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au palmarès figure également Zurich [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Hollandaise Sacha Polak (critique) qui s'est adjugé le prix spécial du jury, alors que la catégorie courts métrages a été remportée par Copain des Belges Jan et Ralf Roosens.

Au-delà de la compétition officielle, le prix de la meilleure actrice a couronné Anaïs Demoustier pour A trois on y va [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jérôme Bonnell, alors que Benoît Magimel l'a emporté du côté masculin pour La tête haute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuelle Bercot
fiche film
]
d'Emmanuelle Bercot. Caprice [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Emmanuel Mouret a raflé le titre de meilleur film, Arnaud Desplechin celui de meilleur réalisateur pour Trois souvenirs de ma jeunesse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Clovis Cornillac celui du meilleur premier film pour Un peu, Beaucoup, Aveuglément [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. A signaler également le prix Premier Rendez-vous qui a mis en lumière Sophie Verbeek (A trois on y va) et Rod Paradot (La tête haute). Enfin, les traditionnels Swann d'Or des révélation masculine et féminine sont allés à Joséphine Japy (pour Respire [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mélanie Laurent) et Kévin Azaïs (pour Les combattants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Thomas Cailley
fiche film
]
de Thomas Cailley).

Cannes NEXT
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes