La Lune de Jupiter (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
120 battements par minute (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Suède

email print share on facebook share on twitter share on google+

La chanteuse suédoise Neneh Cherry va jouer dans Stockholm My Love

par 

- Mark Cousins et son chef opérateur Christopher Doyle ont choisi l'artiste de renommée mondiale pour leur odyssée suédoise

La chanteuse suédoise Neneh Cherry va jouer dans Stockholm My Love
Neneh Cherry (© Fredrik Skogkvist)

Jusqu'ici, la chanteuse, auteur-compositeur, rappeuse, DJ et personnalité de la télévision suédoise Neneh Cherry, dont le nom n'est plus à faire de par le monde, a contribué aux bandes originales de 29 films, mais pour Stockholm My Love, présentement en tournage dans la capitale, elle va non seulement fournir la musique mais aussi jouer le rôle principal et enregistrer la voix off.

Le réalisateur irlandais Mark Cousins (Life May Be [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, 2014) et le chef opérateur australien Christopher Doyle (connu pour son travail avec le Hong-kongais Wong Kar-Wai et l'Américain Gus Van Sant) l'ont en effet choisie pour ce portrait de Stockholm, qui est un des six longs-métrages qu'a décidé de soutenir l'Institut du cinéma de Suède. Le film est également soutenu par le centre régional Stockholm-Mälardalen

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Stockholm My Love, scénarisé par Cousins avec la productrice suédoise Anita Oxburgh et produit par Oxburgh pour Migma Film (Stockholm), suit Alva Diop (Cherry), une architecte de 47 ans qui est mariée et mère d'une fille de 20 ans, et qui adore la manière dont l'architecture influence la vie des gens.

Un an plus tôt, elle a tué un homme dans un accident de la route. Ce n'était pas sa faute, mais elle est encore en état de choc : elle a du mal à dormir et donc se réveille aux aurores pour aller se errer longuement dans les rues de sa ville bien aimée, mais sans y trouver l'harmonie qu'elle y ressent d'habitude. 

Au delà des cliips et d'une série télévisée, la belle-fille du jazzman américain Don Cherry, qui est apparue sur la scène internationale en 1988 avec la chanson hip-hop Buffalo Stance, n'a jamais joué pour le cinéma que dans un court-métrage, Assumptions (2000).

L'Institut a également décidé de soutenir le réalisateur suédo-polonais Manus Jerzy Sladkowski pour Love Me and Let Me Go, qu'il produira pour sa société, JS Filmproduktion. Le film suit un autiste de 22 ans dans la ville russe de Nizhny Novgorod. Beaucoup de gens essaient de l'aider mais personne n'y arrive, jusqu'à ce qu'un soutien se présente là où on ne l'attendait pas.

Le Suédo-polonais Ryszard Solarz
 va également recevoir l'appui de l'institut pour Dexter, sur une fille de 18 ans qui traîne depuis trois ans sur la place principale de Stockholm. Quand les services sociaux l'envoient dans un foyer, elle fait la connaissance d'un garçon qui ne se drogue pas. Vont-ils rester ensemble ? Le film est produit par Direkt Film and Media.

Enfin, l'Institut du cinéma suédois va financer deux coproductions minoritaires : les projets Fang Rung du Danois Max Kestner et The Wave [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Roar Uthaug
fiche film
]
 du Norvégien Roar Uthaug, tous deux coproduits en Suède par la société Tre Vänner Produktion de Fredrik Wikström Nicastro.

(Traduit de l'anglais)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes