Son of Sofia (2017)
The Square (2017)
Le Redoutable (2017)
A Ciambra (2017)
Ava (2017)
Western (2017)
Les Fantômes d'Ismaël (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Portugal

email print share on facebook share on twitter share on google+

Trueba fait de Cruz "la reine d'Espagne"

par 

- Le cinéaste oscarisé a fait allusion à son prochain projet, La reina de España, dans la masterclasse donnée hier au 11ème FEST New Directors / New Films

Trueba fait de Cruz "la reine d'Espagne"
Le réalisateur Fernando Trueba

Fernando Trueba va bientôt retrouver Penélope Cruz. Elle jouera le rôle principal de son prochain film, La reina de España [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Fernando Trueba
fiche film
]
. Ce projet, qui est la suite de La Fille de tes rêves (1998), réunira la même troupe, c'est-à-dire Cruz, Jorge Sanz, Antonio Resines, Santiago Segura, Neus Asensi, Loles León, Rosa María Sardá et Jesús Bonilla. Trueba a fait allusion à son projet pendant la masterclasse qu'il a donné hier au Training Ground du 11ème FEST New Directors / New Films, où il est également revenu sur l'ensemble de sa riche carrière.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

“Écrire ce film a été merveilleux ! Je connais bien et les personnages, et les acteurs qui vont une nouvelle fois leur donner vie, 18 ans après ! Je n'arrétais pas de rire, quand j'ai écrit le scénario, en essayant d'imaginer comment ils allaient dire les dialogues", a dévoilé Trueba. Pour lui, retravailler avec Penélope Cruz est un défi : "Je lui ai dit : maintenant que tu es une star internationale, s'il te plaît, ne fais pas de ma vie un enfer. Sinon, je brûle le scénario !", plaisante-t-il.

La Fille de tes rêves a été réalisé peu de temps après l'Oscar remporté par Trueba pour Belle Époque, qui a marqué un temps fort d'une carrière au mille facettes comprenant des incursions dans le documentaire et l'animation, et de la production, pour soutenir des réalisateurs émergents.

"J'ai une maison de production, mais je ne me vois pas comme un producteur. Ce qui se passe, c'est que l'industrie espagnole est et reste une industire modeste, de sorte que je me suis mis à la production pour pouvoir continuer de travailler. Cela me permet aussi d'avoir plus de contrôle sur le film quand je travaille avec d'autres coproducteurs", explique Trueba.

Interrogé sur l'état actuel du cinéma espagnol, Trueba a fait l'éloge de films récents, comme 8 apellidos vascos [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, et il s'est dit ravi par les nouveaux réalisateurs "qui sont capables de faire des films hollywoodiens, d'imiter les thrillers américains de manière très convaincante. Néanmoins, ce genre de films n'est pas celui qui m'attire le plus ; pour moi, le genre national espagnol, c'est la comédie".

Pendant la masterclasse, Trueba a également évoqué son passé de critique, s'avouant "un peu honteux d'en avoir été un". "On m'a proposé, a-t-il dit, de réunir ces critiques dans un livre, mais j'ai refusé. À présent, je ne lis plus jamais les critiques, et surtout pas celles de mes films – car si elles sont mauvaises, ce peut être dangereux, mais également si elles sont bonnes. Je préfère que les gens oublient mes critiques – au cas où quelqu'un s'en souviendrait".

(Traduit de l'espagnol)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017