Miséricorde (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Belle Dormant (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LOCARNO 2015 Semaine de la critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Lampedusa in Winter: "En l’honneur de l’Europe"

par 

- LOCARNO 2015 : Le film du jeune réalisateur autrichien Jakob Brossmann, présenté récemment à la Semaine de la critique au Festival du film de Locarno, dévoile la face cachée d’une île bien trop souvent oubliée.

Lampedusa in Winter: "En l’honneur de l’Europe"

Le jeune réalisateur autrichien Jakob Brossmann a présenté son premier long métrage sur la scène mondiale de la section Semaine de la critique au Festival du film de Locarno : le percutant Lampedusa in Winter [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Nous sommes sur Lampedusa, une petite île perdue en Méditerranée, entre les richesses de l’Europe et le littoral africain. C’est l’hiver, aucun touriste en vue et les vies des quelques habitants (environ 6 000 personnes) ont retrouvé le rythme lent de leur routine : la pêche, les petits plaisirs et les grandes inquiétudes au sujet de l’immigration illégale, représentée par les débarquements incessants d’embarcations de fortune, que l’Italie appelle "carrette del mare". Ce n’est pas un hasard si Jakob Brossmann a décidé de tourner son film durant cette saison, en particulier. En fait, ce qui l’intéresse, ce n’est pas la Lampedusa polluée, balayée par les médias sous tous les angles, la Lampedusa "artificielle" jetée sous les projecteurs, sous l’éreintant soleil d’été, grouillant de touristes qui s’agitent dans tous les sens. Jakob Brossmann veut se donner (et nous donner) la chance d’observer la petite île sicilienne au calme, au travers de la désolation qui fait de Lampedusa ce qu’elle est : une terre souvent abandonnée à son destin, dans une lutte constante pour survivre.

Les médias ne s’intéressent pas souvent à cette petite île d’Italie pour débattre de ses importants conflits internes, à commencer par les luttes des pêcheurs qui veulent pouvoir transporter leurs prises dans des conditions décentes. Cet aspect local, la pression émotionnelle que les habitants de l’île subissent au quotidien est ce que Brossmann veut révéler au grand jour. Prise entre ceux qui la voit comme un port peu pratique pour amarrer et ceux qui la vendent comme la terre promise, Lampedusa a besoin de ces médias pour survivre. Lampedusa in Winter montre lavie telle qu’elle se déroule sur cette petite île de Sicile sans poser aucune question, ces questions sans cesse réitérées et qui cachent la réalité microscopique des gens qui se battent pour survivre pendant que leurs mers se transforment petit à petit en tombes immenses et flottantes. Cette réalité, une vie prise entre des révoltes pacifiques, les pêcheurs qui vivent et se battent pour garder leur dignité, les matchs de football, les émissions de radio, l’indignation, le désarroi et la ténacité d’une immigration inhumaine qui pèse sur leurs épaules…Lampedusa in Winter jette une lumière surtout cela.

Le film devient un témoignage rare et candide d’une réalité tranquille : celle de ceux qui souffrent, dans la vie réelle, de l’incompétence, non seulement de leur pays, mais aussi de celle de l’Europe. Ce qui se passe derrière l’écran, loin de la marée médiatique, est étonnamment différent de ce qu’on pourrait s’imaginer. Nous voyons l’impuissance de ceux qui supportent, à leur grand désarroi, un fardeau sans limite, auquel s’ajoute une vie quotidienne aussi dure que banale. Loin du racisme et de la violence, une réelle résignation s’installe. La caméra du jeune réalisateur autrichien, qui s’approche très près sans jamais devenir envahissante, rétablit la dignité d’une réalité qui est trop souvent cantonnée au second plan, mais qui révèle également bien plus à propos de l’immigration que le portrait dressé par les médias jour après jour. Chacun essaie de survivre de son mieux, piégé entre espoir et souffrance : c’est un film honnête à ne pas manquer.

Lampedusa in Winter est une co production autrichienne, italienne et suisse, avec pour agence commerciale internationale Taskovski Films ltd.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

courgette oscar shortlist
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250