En attendant les hirondelles (2017)
Meda or the Not So Bright Side of Things (2017)
Euthanizer (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Petit Paysan (2017)
Une famille syrienne (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Une année d’engagement envers le cinéma de la part du gouvernement italien

par 

- À Venise, le ministre de la Culture Dario Franceschini a présenté un document sur l’intervention de l’État dans l’industrie du cinéma italien

Une année d’engagement envers le cinéma de la part du gouvernement italien

À l’occasion de l’ouverture de la Mostra de Venise, Dario Franceschini, le ministre italien de la Culture, a présenté un rapport (télécharger le PDF) sur les mesures principales mises en place par le gouvernement pour soutenir le cinéma italien au cours des 12 derniers mois.

"Cette année a marqué un fort engagement en faveur de l’industrie du cinéma, qui a permis une augmentation de ses ressources et des investissements internationaux, puis une hausse de la fréquentation des salles : entre janvier et août, les entrées ont progressé de 8% par rapport à la même période en 2014. Je sais qu’il y a encore des efforts à faire, mais je suis fier de ce que nous avons accompli jusqu’à présent.”

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le document souligne les principaux points d’intervention du gouvernement : 1. augmentation de 18% les ressources attribuées aux activités cinématographiques grâce au Fonds unique pour le spectacle 2015; 2. introduction de nouveaux critères d’allocation des aides à la production ; 3. augmentation du plafond des crédits d’impôts accordés aux sociétés de productions exécutives italiennes qui tournent des films étrangers en Italie sur commission étrangère, le faisant passer de 5 à 10 millions d’euros par an et par producteur, plutôt que par production ; 4. extension des crédits d’impôt accordés aux activités cinématographiques des producteurs audiovisuels indépendants ; 5. mise en place de mesures pour soutenir les vieux cinémas ; 6. création de formations en audiovisuel dans le cadre de l’initiative du gouvernement sur l’apprentissage ; 7. financement du MIAC, le Musée italien du Cinéma et de l’Audiovisuel, qui sera géré par l’Institut Luce – Cinecittà ; 8. consultation de toutes les associations œuvrant dans le secteur en vue du vote d’une nouvelle loi sur le cinéma ;  9. organisation d’une table ronde technique avec les chaînes de télévision afin de développer et renforcer le marché italien, en accroissant son internationalisation ; 10. réexamen des obligations d’investissement et de programmation des chaînes de télévision et de celles des producteurs indépendants ; 11. mise en place d’une nouvelle stratégie conçue par la DG Cinema du Ministère de la Culture, la MiSE, Luce Cinecittà, l’ANICA, l’ICE et l’APT pour l’internationalisation des produits audiovisuels italiens.

(Traduit de l'italien)

Bosphorus
Bridging_the_dragon_Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss