Valley of Shadows (2017)
Corps et âme (2017)
The Line de Peter Bebjak
Seule la Terre (2017)
Absence of Closeness (2017)
Handia (2017)
I Am Not a Witch (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRIX Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

N : the Madness of Reason, vainqueur surprise des Ensors 2015

par 

- La 6ème édition des Ensors, les Prix du cinéma flamand, a couronné le film de Peter Kruger, et plébiscité Waste Land de Pieter Van Hees

N : the Madness of Reason, vainqueur surprise des Ensors 2015
Les gagnants des Ensors

Cette 6ème édition des Ensors, les Prix du cinéma flamand, s’annonçait ouverte. Waste Land [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Pieter Van Hees
fiche film
]
, le thriller bruxellois de Pieter Van Hees avec Jérémie Rénier, menait la course aux nominations, et s’imposait comme un concurrent de taille. Le film a d’ailleurs recueilli les félicitations du jury. Pour rappel, les Ensors sont remis non pas par une académie, mais par un jury composé de neuf professionnels du milieu artistique (audiovisuel bien sûr, mais aussi musique ou littérature). Pieter Van Hees s’est donc vu décerné les Prix du meilleur réalisateur, et du meilleur scénario. Waste Land a également valu à ses acteurs Babetida Sadjo et Peter Van den Begin les Prix d’interprétation dans un second rôle. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Mais la surprise vient du Prix du meilleur film décerné à N : The Madness of Reason [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Peter Kruger, un film atypique, l'histoire d'une obsession inhabituelle. Raymond Borremans, qui a quitté l'Europe pour l'Afrique au milieu du XXe siècle, a voué sa vie à l'élaboration de la première encyclopédie de cet autre monde, mais il est mort en n'étant qu'arrivé à la lettre N. Cette histoire de savoir et de connaissance, de mort et de fantôme, oscille entre la rationalité occidentale et la spiritualité africaine. Borremans est un pionnier, il fut l’un des premiers à faire découvrir le medium cinéma en Afrique. Outre le réalisateur Peter Kruger, le film impressionne par ses crédits artistiques. Ecrit par le romancier nigérian Ben Okri, le film est narré par Michael Lonsdale, interprété par la chanteuse malienne Fatoumata Diawara, avec également Vieux Farka Touré, le fils d’Ali Farka Touré. Le film a d’ailleurs également obtenu le Ensor de la meilleure musique pour Walter Hus, ainsi que du meilleur montage pour Nico Leunen (nommé également pour Waste Land).

Le Prix du meilleur acteur a été attribué à Gene Bervoest pour Paradise Trips [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Raf Reyntjens
fiche film
]
, et celui de la meilleure actrice à Amaryllis Uitterlinden pour Brabançonne [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Le Prix de la meilleure coproduction francophone a quant à lui été remis à Alleluia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Fabrice Du Welz
fiche film
]
de Fabrice du Welz

Meilleur film
N : The Madness of Reason de Peter Kruger

Meilleur réalisateur
Pieter Van Hees pour Waste Land

Meilleur acteur
Gene Bervoets pour Paradise Trips

Meilleure actrice
Amaryllis Uitterlinden pour Brabançonne

Meilleur acteur dans un second rôle
Peter Van den Begin pour Waste Land

Meilleure actrice dans un second rôle
Babetida Sadjo pour Waste Land

Meilleur espoir
Sirin Zahed pour Marry Me [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur scénario
Pieter Van Hees pour Waste Land

Meilleure photographie
Nicolas Karakatsanis pour Violet [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]

Meilleur montage
Nico Leunen pour N : The Madness of Reason

Meilleurs costumes
Manon Blom et Mariella Kallenberg pour Paradise Trips

Meilleure direction artistique
Geert Paredis pour Cub [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleure musique
Walter Hus pour N : The Madness of Reason

Meilleur maquillage
Saskia Verreycken pour Cub

Meilleure coproduction
Alleluia de Fabrice du Welz

Meilleur film documentaire
Gardenia de Thomas Wallner et Eva Küpper

Meilleur court métrage
L’Infini de Lukas Dhont

Astra
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss