Nocturama (2016)
Paris La Blanche (2016)
Félicité (2017)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SAN SEBASTIÁN 2015 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

21 nuits avec Pattie: Source cachée et farce macabre

par 

- SAN SEBASTIÁN 2015 : Les frères Larrieu signent un film réjouissant, drôle et mêlant habilement les genres, interprété par les excellentes Isabelle Carré et Karin Viard

21 nuits avec Pattie: Source cachée et farce macabre
Isabelle Carré, Karin Viard et Denis Lavant dans 21 nuits avec Pattie

"Il y a un indicible bonheur à savoir tout ce qui en l'homme est exact.  Cette vérité qui n'aboutit pas, car elle ne peut que rester relative, est sans doute le plus exigeant, le plus harassant des bonheurs."  Cet extrait de L'extase matérielle de Jean-Marie Le Clézio, le Prix Nobel de littérature auquel les frères Jean-Marie et Arnaud Larrieu rendent un hommage direct et ludique dans 21 nuits avec Pattie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, dévoilé en compétition au 63ème Festival de San Sebastián, pourrait assez bien résumer l'approche cinématographique d'un duo de cinéastes profondément enraciné dans le terroir français et dans une exploration très charnelle des sentiments humains. Car, comme le souligne l'un des personnages du film, "on peut être intello ou très cochon", et c'est sur cette paillardise totalement assumée (qui faisait déjà le sel notamment de Peindre ou faire l'amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Arnaud & Jean-Marie Larrieu
interview : Philippe Martin
fiche film
]
) que les Larrieu s'appuient pour décliner leur style "rabelaisien", original, faussement simple et franchement drôle, offrant à leurs interprètes des rôles particulièrement réjouissants. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Placé sous le signe d'une "invitation au voyage" empruntant "le chemin le plus raide" vers un lieu-dit baptisé "Fonds extrême" et sur fond du musique évoquant les sortilèges "mojo", 21 nuits avec Pattie se développe dans le sillage d'une femme et sur la classique dualité Eros - Thanatos. Caroline (Isabelle Carré), a quitté précipitamment sa famille en vacances aux Baléares pour rallier un petit village isolé du Sud de la France où sa mère Isabelle est morte soudainement. Son programme ? Enterrer dès le lendemain cette génitrice qui l'avait totalement délaissée dès l'enfance et qu'elle connaissait très mal, mettre la propriété en vente, et repartir le plus vite possible. C'est la mi-août, il fait très chaud, quelques locaux se baignent à poil dans la piscine de la maison d'Isabelle où ils faisaient des travaux, les téléphones mobiles captent très mal et surtout, il y a Pattie (Karin Viard) qui était chargée du ménage des lieux. Pattie et ses anecdotes sexuelles torrides ("j'suis très pudique avec les filles; c'est bizarre, avec les hommes, j'suis très porno, je baise dès le premier soir et si possible lumière allumée, j'veux tout voir et tout de suite"). Une Pattie symbole d'un retour à la nature que Caroline l'éteinte ("moi, je n'ai plus de désir depuis des années") va progressivement effectuer contre son gré car un fait incroyable se produit : le corps de la morte disparait. Enquête de gendarmerie, hypothèses (amant éploré ? nécrophile ? nécrophage ?), irruption d'un homme étrange (André Dussollier) qui excite l'attention de la police et l'appétit de Pattie, promenade sur les chemins et au coeur de la forêt, baignades dans le torrent, festivités nocturnes au village, superstition locale ("la Vierge du 15 août dérange tout ou arrange tout")... "C'est quoi ce pays de fous ?" s'exclamera très vite Caroline dont les barrières s'abaisseront peu à peu...

Très amusant et porté par deux actrices remarquables très bien entourées (mention à Laurent Poitrenaud, Denis Lavant et Philippe Rebbot), 21 nuits avec Pattie mélange astucieusement les genres (comédie de moeurs, drame "freudien", fil rouge policier, incursions dans le fantastique, portrait de la campagne, etc.), les "bons vivants" et le présent côtoyant allégrement les fantômes et le passé, la crudité passant exclusivement par le verbal, la mise en scène très réfléchie misant sur une élégante discrétion. Un contraste réussi et néanmoins sans prétention entre une grande audace et une forme de minimalisme qui est la marque de fabrique des Larrieu, amateurs éclairés de fables/farces naturalistes. 

21 nuits avec Pattie sera distribué dans les salles françaises le 25 novembre par Pyramide. Les ventes internationales sont assurées par Pathé.

Lire aussi

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home