La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LONDRES 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Brooklyn : Saoirse Ronan crève l'écran

par 

- Le réalisateur irlandais John Crowley propose une adaptation foisonnante mais sensible du roman de Colm Tóibín sur l'immigration

Brooklyn : Saoirse Ronan crève l'écran
Saoirse Ronan dans Brooklyn

Depuis qu'elle s'est faite remarquer dans Reviens-moi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Joe Wright, Saoirse Ronan a accumulé un impressionnant éventail de performances, parmi lesquelles on retient particulièrement celles fournies dans The Lovely Bones de Peter Jackson, Hanna [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Wright, Byzantium [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Neil Jordan et How I Live Now [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Kevin Macdonald. Dans un sens, Brooklyn, qui est une adaptation par Nick Hornby du roman publié en 2009 par Colm Tóibín, est la vie de Ronan à l'envers. L'actrice est en effet née à New York, mais ses parents ont décidé de retourner en Irlande quand elle était enfant. À l'inverse, Eilis, l'héroïne de Brooklyn, qui a fait l'objet d'une séance de gala au 59ème Festival BFI de Londres (7-18 octobre), voudrait quitter la petite ville irlandaise d'Enniscorthy, qui offre peu de perspectives d'avenir en 1952. Grâce à sa soeur Rose (Fiona Glascott), Eilis trouve un emploi dans un grand magasin à Brooklyn, New York. Si son pays lui manque au début, quand elle rencontre le plombier italo-américain Tony (Emory Cohen), Eilis se sent très bien en Amérique. Une tragédie va la ramener en Irlande, où la vie va lui sembler beaucoup moins sinistre qu'avant et où les perspectives, amoureuses et professionnelles, se sont ouvertes. Elle doit alors choisir entre Enniscorthy et Brooklyn. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le réalisateur John Crowley (Intermission) nous livre ici une adaptation foisonnante mais sensible du roman de Tóibín, aggrémenté par la plume de scénariste de Hornby de quelques habiles touches supplémentaires. L'évocation de l'Irlande et des États-Unis, et du triste voyage en mer entre les deux, touche presque à la poésie. Les auteurs ont rendu très joliment les affres de l'immigration, la tristesse du mal du pays et le déchirement du dilemme amoureux. La juxtaposition de la vie de village et ses usages avec la grande ville et ses valeurs est fascinante, et le New York qu'on voit ici semble presque aussi pur que la province irlandaise.

Ronan fait ici brillamment honneur à son rôle de pilier central du film et livre une performance magistrale. Elle rend avec beaucoup de subtilité le passage de son personnage de son état premier de villageoise fraîche et timide à celui de New-Yorkaise glamour débordant de confiance en elle. Parmi les acteurs secondaires, Cohen brille vraiment dans le rôle de Tony. Le jeune acteur, séduisant sans effort, semble se destiner à une belle carrière de tête d'affiche. Julie Walters est naturellement formidable dans le rôle de la logeuse caustique d'Eilis et Jim Broadbent est non moins excellent dans le rôle du gentil pasteur qui conseille Eilis quand elle est à Brooklyn. Le film est vraiment une adaptation réussie de ce qui était déjà un roman très plaisant. 

Brooklyn est un titre proposé par BBC Films, l'IFB-Irish Film Board, le British Film Institute, Telefilm Canada et SODEC (Canada). Il a été coproduit par Wildgaze Films (Royaume-Uni), Finola Dwyer Productions (Royaume-Uni), Parallel Films (Irlande) et Item 7 (Canada), en association avec Ingenious, BAI et RTE. Ses ventes internationales sont assurées par Hanway Films. Lionsgate le lancera sur les écrans britanniques le 6 novembre. 

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Astra
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss