Sieranevada (2016)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Eté 93 (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Young Lady (2016)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILM FEST GENT 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

D’Ardennen, l’impossible rédemption

par 

- Aujourd’hui sort en Belgique le thriller noir et familial et premier long métrage de Robin Pront, remarqué lors du dernier Festival de Toronto et projeté en ouverture du Film Fest Gent

D’Ardennen, l’impossible rédemption
Jeroen Perceval et Veerle Baetens dans D'Ardennen

Suite à un cambriolage raté, Dave (Jeroen Perceval) est contraint de s’enfuir, laissant derrière lui son frère Kenneth (Kevin Janssens), qui fait quatre ans de prison sans balancer son frère. A sa sortie, il entend bien reprendre les choses là où il les avait laissées. Mais les choses ont inévitablement changé : Sylvie (Veerle Baetens), sa petite amie, ne veut plus le voir, et Dave, désormais abstinent, s’entête à vouloir rentrer dans le droit chemin. Ce qu’il ignore, c’est que Dave et Sylvie ont quelque chose en plus à lui cacher : tous deux rêvent d’une vie banale, honnête et rangée, où pourrait s’épanouir leur future petite famille.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Robin Pront livre avec D’Ardennen [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Robin Pront
fiche film
]
, remarqué lors du dernier Festival de Toronto et projeté en ouverture du 42e Film Fest Gent, un drame familial sur fond de pègre, de pauvreté, de drogue et d’alcool, une plongée au cœur de la low life anversoise ; une vie où l’on ne choisit rien, ni le temps qu’il fait comme le dit Sylvie, ni les hommes dont on tombe amoureuse ; une vie où il fait blafard, où Anvers est filmée comme Detroit, une vie où l’on boit des bières le matin et où on mange dans des barquettes en alu. D’Ardennen, c’est aussi une histoire de nostalgie et de rivalité fraternelle, où l’on regrette l’enfance, et ces vacances familiales, symbole de l’innocence perdue.

Evidemment, point de rédemption possible dans cette vie-là, ce n’est pas une option. Et pour racheter le silence de son frère, Dave s’engage dans un dernier coup, le fameux dernier coup, celui qui laisse rarement une chance. Les deux frères se retrouvent embarqués dans une escapade dans les Ardennes, sorte de version grotesque et cauchemardesque de leurs vacances d’enfance. On se doute que la fin ne sera pas heureuse… 

D’Ardennen, fort du savoir-faire visuel de Robin Pront, offre un beau tremplin à son trio d’acteurs tout à fait remarquable. Il confirme le dynamisme de Savage Film, qui a décidément le vent en poupe, et qui s’impose comme le spécialiste du thriller d’auteur à la flamande, après Bullhead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bart Van Langendonck
interview : Michaël R. Roskam
fiche film
]
et avant Le Fidèle, le prochain film de Michael Roskam. Le film est distribué en Flandre, mais aussi en Wallonie, fait notable, par Kinepolis Film Distribution.

Lire aussi

Gijon_Home
Odessa site
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss