Une saison en France (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
Thelma (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Razzia (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ROME 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Full Contact : dans la tête d’un pilote de drones

par 

- Le nouveau film du Hollandais David Verbeek, présenté à la Fête du Cinéma de Rome, est un voyage hallucinatoire entre fiction et réalité

Full Contact : dans la tête d’un pilote de drones
Grégoire Colin dans Full Contact

Après R U There [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : David Verbeek, réalisateur…
fiche film
]
, qui immergeait déjà son protagoniste dans un monde virtuel retentissant de coups de feu, le jeune réalisateur hollandais David Verbeek (35 ans) explore de nouveau dans son sixième long-métrage la limite entre réalité et fiction. Full Contact [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
est un voyage dans la tête d’un pilote de drones qui tue à l'abri de son écran d'ordinateur, à des milliers de kilomètres de distance de l'ennemi. Le film, en compétition au dernier festival de Toronto et au programme de la 10ème Fête du Cinéma de Rome, relate une descente dans l'enfer de l’hyper-technologie, avec ses fantômes, ses cauchemars et le sentiment culpabilité qui les accompagne, brillamment interprétée par le Français Grégoire Colin (35 Rhums [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Le Tueur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
La Vie rêvée des anges) à partir d'une mise en scène sensorielle et hypnotisante. 

La question posée est la perception qu'a l'assassin par ordinateur de ses actes comme des actes réels ? Le personnage central, Ivan, est un militaire qui contrôle les drones américains en Afghanistan et au Pakistan depuis sa base dans le Nevada. De derrière son écran, sans courir ancun danger, il chasse les terroristes et donne la mort, guidé par une voix dans son casque qui, à chaque cible visée, confirme avec froideur : "contact". Il vit seul dans un appartement blanc, aseptisé et il partage son temps libre entre la moto et les clubs de strip-tease. Là, Il se lie à une  des filles, Cindy (Lizzie Brocheré), le seul être humain avec qui on le voit interagir, ou du moins essayer de le faire. Et puis un jour, par erreur, Ivan touche une école. En apparence, l'événement ne l’atteint pas ("J’ai exécuté un ordre", dit-il), mais il va en fait représenter un tournant dans sa vie. 

Le film se divise en trois parties distinctes. Après la première, que l'on vient de décrire, on plonge dans une sorte de cauchemar dans lequel Ivan, nu parmi les rochers, semble revenu à un état primitif : il fait du feu, mange du crabe, explore les cavernes. Ce voyage hallucinatoire dans l'esprit du protagoniste et dans les lieux mêmes où se cachent les terroristes va donner à Ivan l'occasion de regarder pour la première fois son ennemi en face. Dans la troisième partie, Ivan a changé de vie : il est bagagiste dans un aéroport français. Il trouve une amie en la personne d'une collègue dont le visage ressemble à celui de Cindy et prend des leçons de full contact sous la direction d'Al Zaim (Slimane Dazi) pour préparer un combat important. Sur le ring, il va entrer en contact directement, physiquement, avec son adversaire. Ce rapprochement progressif de la réalité et du sang va lui permettre de retrouver une paix intérieure.

"À travers mes films, je cherche toujours à capter l’esprit du temps. La première fois que j’ai entendu parler des pilotes de drones, j’ai tout de suite senti que leur rapport difficile avec l’écran nous concernait tous, explique Verbeek. C’est un film que je devais faire, et je ne pouvais le faire qu’en entrant dans l’esprit traumatisé du personnage". Le résultat est un film non linéaire tout à fait fascinant que le spectateur pourra recevoir avec une certaine perplexité, mais certainement pas de l'indifférence.

Full Contact a été produit aux Pays-Bas par Lemming Film, en coproduction avec la société croate Nukleus Film. Ses ventes internationales sont gérées par Bac Films.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Toronto Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss