Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
L'Usine de rien (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SEMINCI 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

L'humanisme de Béliers séduit Valladolid

par 

- Le film de l'Islandais Grímur Hákonarson a gagné l'Épi d'or. La coproduction Mustang rafle six prix dont l'Épi d'argent

L'humanisme de Béliers séduit Valladolid
Grimar Jónsson, producteur de Béliers, recueille son prix

Samedi 31 octobre, une cérémonie de remise des prix est venue conclure la 60ème édition de la Seminci de Valladolid, dont le bilan est positif selon son directeur, Javier Angulo, le nombre de spectateurs comme les recettes ayant progressé de 10% par rapport à l'année dernière. Le premier prix, l'Épi d'or, a été accordé au vainqueur de cannois Béliers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Grimur Hakonarson
fiche film
]
, scénarisé et réalisé par Grímur Hákonarson. L'épi d'argent est allé à la coproduction franco-germano-turque Mustang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Deniz Gamze Ergüven
fiche film
]
de Deniz Gamze Ergüven, qui a raflé cinq autres trophées en plus de celui-ci : le Prix Pilar Miro du meilleur jeune metteur en scène (partagé avec Hákonarson), le Prix FIPRESCI, le Prix Seminci des jeunes, le Prix Sociograph et le Prix du public.

Du côté des interprètes, la grande Charlotte Rampling a été primée pour sa magnifique performance dans 45 Years [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Andrew Haigh
fiche film
]
, et Gunnar Jónsson pour son rôle dans Fúsi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Dagur Kári  (Islande/Danemark). Le tout nouveau prix de la meilleure réalisation (doté de 12 000 euros) a récompensé Naomi Kawase pour An, les délices de Tokyo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Japon/ France/Allemagne). Le Prix Miguel Delibes du meilleur scénario a fini entre les mains du Chilien Rodrigo Sepúlveda U., auquel on doit également Aurora. Dans la catégorie meilleure photographie, c'est Shai Goldman qui l'a emporté pour le film israélien Tikkun.

Dans la stimulante section Point de rencontre, le premier prix est allé à Dos noches hasta la mañana [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Mikko Kuparinen
fiche film
]
du Finlandais Mikko Kuparinen (lire l'article), tandis que le public a désigné comme favori le film palestinien 3,000 Nights [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mai Masri. Dans le volet Tiempo de Historia, c'est le documentaire La granja del Paso, de l'actrice catalane Silvia Munt, sur le problème social des victimes d'évictions soudain sans domicile, qui s'est distingué. Le deuxième prix est allé au titre français Je suis le peuple d'Anna Roussillon, sur la révolution en Égypte. Dans la section Doc. España, c'est Filosofía entre rejas, de Gilbert Arroyo et Marc Parramon, qui a remporté le premier prix, d'une valeur de 6000 euros.

(Traduit de l'espagnol)

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss