La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

TBILISSI 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le 16ème Festival international de Tbilissi a lieu cette semaine

par 

- À travers la section WomenEyes, l’édition de cette année met l’accent sur les droits des femmes et la parité. En compétition : dix films européens

Le 16ème Festival international de Tbilissi a lieu cette semaine
Motherland de Senem Tüzen

Le 16ème Festival international du film de Tbilissi a commencé. L'événement, qui se poursuivra jusqu’au 6 décembre prochain, s'est ouvert sur le nouveau long-métrage du réalisateur géorgien Levan Tutberidze, Moira [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(hors-compétition). Ce drame familial, sélectionné pour représenter la Géorgie dans la course aux Oscars 2016, se déroule sur les côtes de la Mer Noire. La projection de gala a eu lieu au cinéma Amirani en présence du ministre géorgien de la Culture et de la Protection des monuments historiques, du maire de Tbilissi et de la première dame du pays, ainsi que de nombreux diplomates et professionnels de l’industrie du cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dix films européens ont été sélectionnés en compétition officielle : Koza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ivan Ostrochovský
fiche film
]
d’Ivan Ostrochovskỳ (le candidat slovaque pour les prochains Oscars), la coproduction gréco-turque Motherland [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Senem Tüzen, Pikadero [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ben Sharrock
fiche film
]
 de Ben Sharrock, Vierge sous serment [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Laura Bispuri
fiche film
]
de Laura Bispuri, The Bunker [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Allemand Nikias Chryssos, la production britannique The Violators [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d’Helen Walsh, The Wednesday Child [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lili Horváth
fiche film
]
de Lili Horváth, le titre estonien Zero Point [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Mihkel Ulk et les deux finalistes au Prix LUX qui n'ont pas gagné le prix, The Lesson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Kristina Grozeva, Petar Va…
interview : Margita Gosheva
fiche film
]
 de Petar Valchanov et Kristina Grozeva et Mediterranea [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jonas Carpignano
fiche film
]
 de Jonas Carpignano. Le jury international qui remettra le Prométhée d’or au meilleur film et le Prométhée d’argent au meilleur réalisateur est présidé par Martha Fiennes.

Dans la section Panorama géorgien, on trouve des films comme The Summer of Frozen Fountains [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Vano Burduli
fiche film
]
de Vano Burduli, Solomon de Zaza Khalvashi et When the Earth Seems to Be Light…, de Salome Matchaidze, Tamuna Karumidze et David Meskhi. Si c’est la troisième fois que le festival organise une compétition nationale, c’est en revanche la première fois qu’elle se divise en trois sections distinctes : longs-métrages, courts-métrages et documentaires.

Le Festival du film de Tbilissi, particulièrement sensible aux questions d’égalité sociale et d’égalité des sexes, consacre cette année toute une section aux droits des femmes et à la parité homme-femme. Ce volet, baptisé WomenEyes, réunit des longs-métrages et des documentaires réalisés par des femmes ou s’intéressant à la condition féminine, tels que Much Loved [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nabil Ayouch, À peine j’ouvre les yeux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Leyla Bouzid
fiche film
]
de Leyla Bouzid et la coproduction franco-argentino-brésilienne Paulina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Santiago Mitre. On trouve aussi des films de réalisatrices dans les autres sections du  festival, dont l’affiche arbore la couleur violette, symbole de la lutte internationale menée contre les violences faites aux femmes. En plus des projections, le programme comprend des débats et conférences animés par des militantes pour les droits des femmes. 

À elles trois, les sections Forum du cinéma européen, Made in Germany et French Collection proposent une superbe sélection de films européens produits ces deux dernières années. Enfin, le film qui fera la clôture est la coproduction franco-germano-géorgienne God of Happiness [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Dito Tsintsadze.

(Traduit de l'anglais)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss