L'autre côté de l'espoir (2017)
Félicité (2017)
Orpheline (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
Waldstille (2016)
On the Other Side (2016)
Paris La Blanche (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

EXPLOITANTS Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Les cinéastes protestent contre la fermeture de certains cinémas de Bucarest

par 

- Cristian Mungiu fait partie des personnalités qui déplorent les conséquences de la nouvelle loi sur les séismes

Les cinéastes protestent contre la fermeture de certains cinémas de Bucarest
Le réalisateur Cristian Mungiu

Quatre cinémas de Bucarest ont déjà suspendu, ou vont suspendre, leurs activités suite à l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi interdisant les réunions publiques dans les bâtiments à risques en cas de secousses sismiques. Bien que Bucarest ne manque pas de salles, dans la même mesure que les autres villes de Roumanie, la loi va avoir des conséquences graves pour la communauté du cinéma, car les vieux cinémas concernés sont ceux qui accueillent les festivals et les avant-premières des films roumains et européens dans la capitale. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cristian Mungiu, lauréat d'une Palme d'or à Cannes, et la productrice Ada Solomon, couronnée par l'Ours d'or de Berlin, font partie des personnalités qui se sont élevées contre l'indifférence des autorités, qui ont vite fait fermer les cinémas concernés sans proposer d'alternative ou établir de stratégie pour rouvrir d'autres cinémas d'art et d'essai à Bucarest.

Aujourd'hui, Mungiu a adressé une lettre ouverte au nouveau ministre de la Culture, Vlad Alexandrescu, pour lui demander quand le cinéma (qui est probablement la meilleure carte de visite culturelle pour la Roumanie dans le reste du monde) recevra enfin du gouvernement l'attention qu'il mérite. "Que faut-il que nous fassions pour devenir une priorité ?", s'exclame Mungiu, qui s'est déjà battu contre la désastreuse situation de la distribution en province, où nombre de cinémas ont été transformés en bars, clubs et boutiques, laissant de nombreuses villes sans un seul gran écran.

“En 2007, voyant que je n'arrivais pas à montrer le film qui m'a valu la Palme d'or faute de cinémas où le projeter, j'ai organisé une caravane, comme aux tous débuts du cinéma, et j'ai fait le tour du pays. J'espérais que l'initiative pourrait servir d'exemple et que les autorités comprendraient la situation et prendraient des mesures (…). Nous ne pouvons compenser ni le manque d'infrastructures, ni le manque d'initiative du gouvernement", souligne Mungiu, ajoutant que "ce n'est pas juste".

(Traduit de l'anglais)

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home