Sage Femme (2017)
Bigfoot Junior (2017)
The Party (2017)
Western (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Serbie

email print share on facebook share on twitter share on google+

The Fourth Direction l'emporte au Festival du film d'auteur de Belgrade

par 

- La 21ème édition du festival serbe a également élu Corneliu Poromboiu meilleur réalisateur pour Le Trésor

The Fourth Direction l'emporte au Festival du film d'auteur de Belgrade
The Fourth Direction de Gurvinder Singh

Le titre franco-indien The Fourth Direction [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Gurvinder Singh, a remporté le Grand Prix Aleksandar Saša Petrović du 21ème Festival du film d'auteur de Belgrade (27 novembre-8 décembre), un trophée d'une valeur de 5000 euros. Ce deuxième long-métrage du réalisateur indien, qui revient sur le mouvement séparatiste du Punjab en 1984, a fait son avant-première dans la section Un Certain Regard du dernier Festival de Cannes. Ce week-end, il a également gagné le Prix du meilleur film asiatique du 26ème Festival international de Singapour.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Singh a reçu le trophée en personne. Le jury comprenait le réalisateur serbe Pavle Vučković, le scénariste-réalisateur croate Ognjen Sviličić et Rasha Salti, responsable de la programmation internationale pour le Festival de Toronto.

Une mention spéciale a été accordée à Chevalier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et le Roumain Corneliu Poromboiu a été désigné meilleur réalisateur pour Le Trésor [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Corneliu Porumboiu
interview : Corneliu Porumboiu
fiche film
]
. Le tout nouveau Prix Slavko Vorkapić de la plus belle séquence (2000 euros) est allé à Aleksei German pour Under Electric Clouds [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

Les autres films en compétition étaient Le Fils de Saul [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : László Nemes
interview : László Rajk
fiche film
]
, La Terre et l'ombre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, The Project of the Century [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Frenzy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emin Alper
fiche film
]
, Louder Than Bombs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Joachim Trier
fiche film
]
, Our Everyday Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ines Tanović
fiche film
]
, Fatima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Philippe Faucon
fiche film
]
et le film serbe Family de Sasa Radojevic, qui faisait là son avant-première mondiale.

Cette année, une nouvelle section compétitive a fait son apparition : The Brave Balkans, conçue comme "un espace pour la liberté d'expression artistique, l'audace et l'imagination", selon le scénariste-réalisateur serbe Srdan Golubovic, qui préside le comité de direction du festival. Ce volet réunissait des fictions, des documentaires et des films expérimentaux de toutes durées venus de Serbie, de Roumanie, de Croatie et de Grèce. Le jury, composé d'Ivana Mladenović (Roumanie), Jan Cvitkovič (Slovénie) et Maja Miloš (Serbie), a récompensé Archipelagos, Naked Granites, un film expérimental franco-grec de 25 minutes réalisé par Daphné Hérétakis.

Le programme Bande à Part, non-compétitif, a présenté "une cartographie des dominations et rébellions", selon son programmateur, le scénariste-réalisateur Vladimir Perišić. Au programme figuraient entre autres Le Baiser du serpent, Les Mille et Une Nuits [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Miguel Gomes
fiche film
]
, Une jeunesse allemande [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, The Other Side [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto Minervini
fiche film
]
, Cemetery of Splendour [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Balkan Inventory.

Le programme spécial "Débutants, un histoire du film d'auteur" a permis au public de découvrir les permiers films de Claude Chabrol, Roman Polanski, Jiří Menzel, Terrence Malick, Víctor Erice, Luchino Visconti, Federico Fellini et Ivica Matić. Des rétrospectives ont été dédiées au légendaire documentariste yougoslave Krsto Škanata, au scénariste-réalisateur Boro Drašković et aux courts-métrages de Jan Cvitkovič. 

Le volet formation et réseautage du festival, Balkan Film Connection, a célébré sa deuxième édition, sous-titrée "l'art du récit". Huit réalisateurs sud-est-européens en train de développer leur premier long-métrage ont pris part à cinq journées de cours, de face-à-face, de discussions et de projections, guidés par Leila Stieler et Srdjan Koljević.

Balkan Film Connection a en outre donné lieu à une présentation de l'ACID par sa directrice, Fabienne Hanclot, à des études de cas (La Terre et l'ombre de César Augusto Acevedo et Frenzy d'Emin Alper) et à une table ronde dédiée à la notion de courage dans le cinéma des Balkans. 

(Traduit de l'anglais)

DPC
WBImages Locarno
Swiss Locarno
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss