Ava (2017)
120 battements par minute (2017)
Happy End (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
The Square (2017)
Le Redoutable (2017)
A Ciambra (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un panorama en pleine transformation

par 

- Des nouveaux crédits d'impôts aux secousses en provenance de Canal+, l'industrie cinématographique française est en pleine mutation

Un panorama en pleine transformation

Alors que 2016 débutera avec le traditionnel Rendez-Vous du cinéma français à Paris organisé par Unifrance du 14 au 18 janvier, un coup d'oeil dans le rétroviseur sur 2015 permet d'identifier les enjeux majeurs pour une industrie cinématographique hexagonale qui reste une place-forte du 7ème art en Europe à tous les niveaux de la filière (production nationale forte mêlant le quantitatif et le qualitatif, densité du réseau de salles, financement des oeuvres très bien organisé, distribution active de longs métrages du reste du Vieux Continent, dynamisme des ventes internationales, préservation des industries techniques, etc.), mais qui n'en est pas moins confrontée à de sérieux défis.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans un contexte concurrentiel accru entre les différents territoires mondiaux cherchant tous à attirer les tournages pour stimuler les économies locales, une très bonne nouvelle est arrivée avec l'amélioration à partir du 1er janvier 2016 de la compétitivité des crédits d'impôts français (lire la news) en faveur des films nationaux et des longs métrages étrangers. Une décision salutaire et saluée par tous les professionnels de l'Hexagone qui voyaient s'accélérer la délocalisation des gros budgets.

L'horizon est en revanche plus nébuleux en matière de financement des oeuvres en raison de la restructuration actuelle des groupes télévisuels français, tout particulièrement chez Canal+ (lire l'article), partenaire principal de la production française et soumis à une forte concurrence sur l'acquisition des droits sportifs, l'autre pilier de son offre avec le cinéma. Le niveau de préfinancement des films français étant lié au nombre d'abonnés de Canal+, tous les professionnels du cinéma hexagonal ont les yeux rivés sur les bilans de santé de la chaine cryptée et ses moindres inflexions stratégiques sont scrutés à la loupe.

Car le contexte général des financements n'offre guère d'alternative pour l'instant. La VoD ne décolle pas vraiment (parasitée par un piratage endémique malgré les efforts des pouvoirs publics en faveur de l'offre légale et à travers une charte de bonnes pratiques signée avec les acteurs majeurs de la publicité en ligne). Quant aux distributeurs indépendants confrontés à une concurrence féroce et à la double vitesse qui impacte désormais le box-office (avec des méga-succès ou des revers cinglants), ils peinent à dégager des marges de manoeuvres suffisantes pour proposer beaucoup de MG à la hauteur des ambitions des producteurs.

Ceci étant, il ne faut pas noircir à l'extrême le tableau, la France bénéficiant de très nombreux atouts pour maintenir le cap, notamment de talents artistiques de toutes les générations, de spectateurs toujours friands de cinéma et de diversité en salles, d'un encadrement volontariste de l'Etat, mais aussi d'un riche tissu de sociétés de toutes tailles travaillant dans le secteur cinématographique. Et certaines ne manquent pas d'appétit de croissance à l'échelle mondiale à l'image de Wild Bunch (news) qui, après sa fusion l'année précédente avec les Allemands de Senator, a lancé en 2015 une division de ventes pour les films indépendants américains et un fond de coproduction avec la Chine. Un exemple parmi d'autres d'une industrie cinématographique française globalement très ouverte aux évolutions internationales, ce qui est probablement le meilleur moyen de continuer, en dépit des difficultés générées par les violentes mutations économiques, à nourrir son solide terreau national sans que les gros ne mangent tous les petits.

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes