Incierta gloria (2017)
Sage Femme (2017)
Fiore (2016)
Fixeur (2016)
Brimstone (2016)
Home (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE Grèce

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Ministère de la culture démantèle le Centre de la cinématographie grec

par 

- 6 sur 7 des membres du CA du Centre de la cinématographie grec ont été démis de leurs fonctions, moins d’un an après leur nomination. Le Ministre Adjoint à la Culture exige un nouveau DG

Le Ministère de la culture démantèle le Centre de la cinématographie grec
Le Ministre Adjoint à la Culture Aristides Baltas

Le Ministre Adjoint à la Culture, Aristides Baltas, a créé la surprise en annonçant la dissolution du conseil d’administration du Centre du cinéma grec dont il a remplacé six des sept membres. Il attend en outre du nouveau CA qu’il désigne un nouveau directeur général.

Ce développement récent vient d’être annoncé dans un communiqué de presse émanant du Ministère : des allégations de mauvaise gestion, d’irrégularités financières et d’abus de pouvoir seraient à l’origine de cette soudaine décision. Il est à noter que le CA sortant n’était en poste que depuis février 2015,  suite à une nomination controversée (voir l’article) effectuée par le prédécesseur de Baltas, Nikos Xydakis, qui travaillait à l’époque sous les ordres de Baltas, alors non pas Ministre Adjoint mais Ministre de la Culture et de l’Éducation. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Surpris, l’actuel président du CA, Alexis Grivas (longtemps consultant pour le Festival de Berlin et le Festival international de Guadalajara, également correspondant pour le magazine Screen International), a réfuté l’ensemble des allégations dans une lettre ouverte : "Non seulement [ces allégations] ne sont pas fondées, mais elles ont par ailleurs été dûment démenties par écrit auprès du Ministre, peu après notre entretien avec lui". 

Aux accusations du Ministre concernant une éventuelle mauvaise gestion, Grivas a riposté en déclarant : "C’est le Ministère lui-même qui a exigé que nous stoppions la procédure engagée pour désigner un nouveau directeur à la tête de la Commission du film hellénique, bien que nous nous soyons accordés sur le fait que c'était à nous qu'il revenait de nommer quelqu’un à ce poste". 

Peu après, le directeur général sortant, Grigoris Karantinakis, a suivi son exemple en publiant sa propre lettre ouverte, dans laquelle il accuse le Ministère de répandre "des mensonges et des demi-vérités" dans ses communiqués de presse. Non sans démentir au préalable les accusations de mauvaise gestion financière émises à son encontre, Karantinakis poursuit en expliquant les raisons de son limogeage – qui serait, selon lui, lié à son fervent soutien de l’ex-directeur du Théâtre National, Dimitris Loukos, évincé il y a quelques semaines, suite, là encore, à des allégations d’irrégularités financières.

En attendant de connaître la suite de cette affaire, les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre du cinéma grec ont d’ores et déjà été annoncés : il s’agira du producteur Jan Rofekamp, de la réalisatrice Elissavet Chronopoulou, de l’économiste Dimitris Papaioannou, du réalisateur Athanassios Skroubelos et du producteur Timon Koulmasis. Le critique de cinéma et ex-membre du CA Kostas Terzis a été promu vice-président Ioannis Leontaris, professeur d’études cinématographiques à l’Université d’Athènes, présidera ce nouveau CA.

On ne sait pas encore à l’heure actuelle si les annonces récentes du conseil d’administration sortant en matière de financement (voir l’article) seront confirmées par les nouveaux membres.

(Traduit de l'anglais)

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring