Brimstone (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Nocturama (2016)
Fiore (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SORTIES Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Welcome Home et Problemski Hotel, échappée belle et fable moderne sur les migrants

par 

- Aujourd’hui sortent en salles deux films belges très différents, qui offrent deux facettes complémentaires de la production audiovisuelle du plat pays

Welcome Home et Problemski Hotel, échappée belle et fable moderne sur les migrants
Welcome Home de Philippe de Pierpont

Welcome Home [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
est le deuxième long métrage de Philippe de Pierpont (Elle ne pleure pas, elle chante [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Il y suit le parcours erratique de Lucas et Bert, deux adolescents en perte de repères, qui décident de réinventer leurs vies en investissant des propriétés luxueuses et opportunément vides. Mais le temps de l’insouciance est vite remis en question par une rencontre malencontreuse. Martin Nissen et Arthur Buyssens tirent brillamment leur épingle du jeu, campant avec intensité et spontanéité des personnages que l’on pensait pourtant avoir déjà vus. Visiblement sûr de son fait, Philippe de Pierpont propose une déclinaison réussie d’un genre largement éculé, le film d’adolescence. Produit par Iota Production, et A Private View, en coproduction avec Mollywood & Proximus, et avec l'aide du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles et de Voo, du Vlaams Audiovisueels Fonds, et le soutien du Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique, Welcome Home est distribué par Imagine dans 4 salles à Bruxelles et en Wallonie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’autre sortie du jour, Problemski Hotel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Manu Riche, est un film monde, une fable contemporaine sur le drame des migrants, et le labyrinthe semble-t-il inextricable du transit. Le récit, ouvert sur le monde par le biais de ses personnages venus d’horizons divers, se déroule presque entièrement dans un immeuble désaffecté, littérale tour de Babel, centre d’un "accueil" fantasmé et fantasmagorique pour autant de migrants qui portent en eux un petit bout de leur ailleurs. Entre cauchemar kafkaïen et énergie du désespoir, Manu Riche filme l’attente, l’attente d’un statut, ou le plus souvent du refus d’un statut, l’attente du retour de la mémoire, l’attente d’un enfant que l’on n’a pas prévu, l’attente de Noël et d’une possible communion symbolique entre toutes les parties du monde. Cette vision ne serait pas complète sans l’attention portée à ceux qui sont en charge d’organiser l’accueil, révélant leurs faiblesses, leur humanité, et souvent leur impuissance. Problemski Hotel, premier long métrage de fiction de Manu Riche, est produit par Cassette for Timescapes, Volya Films, Thank You & Good Night Productions, avec le soutien du VAF, du CCA et du Nederlandse Film Fonds, et distribué par Lumière.

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring