Spoor (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
The Square (2017)
Handia (2017)
I Am Not a Witch (2017)
Valley of Shadows (2017)
La Belle et la meute (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE France

email print share on facebook share on twitter share on google+

106 millions d'entrées à l'international pour les films français en 2015

par 

- L'Asie devient la première zone d'exportation devant l'Europe occidentale et l'Amérique latine

106 millions d'entrées à l'international pour les films français en 2015
Une scène de Taken 3 de Olivier Megaton

Signant une troisième année en quatre ans à plus de 100 millions de spectateurs à l'international et aussi le 3ème meilleur score depuis 20 ans, le cinéma français a séduit 106 millions de spectateurs à l'étranger en 2015 (soit 600 M€ de recettes) selon le bilan dévoilé par UniFrance à l'occasion des 18èmes Rendez-Vous du cinéma français à Paris qui se terminent aujourd'hui. En léger recul de 12% par rapport à l'année précédente, ces résultats sont le fruit des performances d'une grande variété de genre allant des films d'action en langue anglaise (Taken 3 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Le Transporteur - Héritage
 [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
) à la comédie pure ou dramatique (La famille Bélier [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Samba [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), en passant par l'animation (Le Petit Prince [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, Mune, le gardien de la lune [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Astérix - Le Domaine des Dieux [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
) ou encore le fantastique (La Belle et la Bête [+lire aussi :
bande-annonce
making of
interview : Christophe Gans
interview : Léa Seydoux
interview : Vincent Cassel
fiche film
]
). A noter également une belle progression de 22% à 42,6 millions d'entrées pour les films en langue française.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'Asie est devenue la première zone d'exportation des films français avec 28,9 millions d'entrées (dont 14,7 en Chine, 3,5 au Japon et 2,2 en Corée), devant l'Europe occidentale à 25,6 millions de spectateurs (avec notamment une Italie solide à 5,2 millions d'entrées, l'Allemagne en nette décrue à 4,7 millions et le Royaume-Uni qui demeure un marché très difficile d'accès), l'Amérique latine avec un record de 22,3 millions d'entrées (incluant des sommets au Mexique à 9,4 millions, au Brésil à 5,3 et en Colombie à 2,4), l'Amérique du Nord avec 15,4 millions d'entrées en l'absence d'une locomotive comme Lucy [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
l'année précédente (à noter néanmoins les très bonnes performances d'oeuvres comme Sils Maria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Charles Gillibert
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
et Timbuktu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), l'Europe centrale et orientale (9,4 millions de spectateurs dont 2,7 millions en Pologne, et une prédilection en général pour les films français en langue anglaise et les longs métrages d'animation) et l'Océanie (2 millions d'entrées).

La filière de l'animation est particulièrement en vue avec 20% des entrées globales enregistrées l'an dernier dans le monde par les productions françaises. Un dynamisme symbolisé par la présence de cinq écoles françaises dans le top 10 du classement des 100 meilleurs établissements d'animation du monde publié par l'ACR (Animation Career Review) et dominé par l'école parisienne des Gobelins. Une excellence qui a aussi valu aux producteurs du Petit Prince (Aton Soumache et Dimitri Rassam) le premier French Cinema Award décerné par UniFrance et remis au ministère français des Affaires étrangères, devant un parterre de journalistes internationaux et en présence du ministre Laurent Fabius.

Astra
EPI Distribution
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss