Sieranevada (2016)
The Party (2017)
Eté 93 (2017)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILMS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Chocolat : le premier artiste noir de la scène française

par 

- Omar Sy et James Thierrée brillent à l'affiche du nouveau film de Roschdy Zem, produit par Mandarin et distribué par Gaumont

Chocolat : le premier artiste noir de la scène française
Omar Sy dans une scène de Chocolat

A l'heure où la question raciale fait de nouveau parler d'elle du côté des Oscars, Gaumont propulse aujourd'hui dans 587 salles de l'Hexagone un film ramenant dans la lumière l’incroyable destinée du clown Chocolat, qui fut le premier artiste noir de la scène française et remporta en duo avec Footit un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l’argent facile, le jeu et les discriminations n’usent leur amitié et la carrière de Chocolat.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

4e long métrage de réalisateur de Roschdy Zem (après Mauvaise foi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Omar m'a tuer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Bodybuilder [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Chocolat [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
dispose d'atouts majeurs avec ses deux excellents interprètes principaux Omar Sy (Intouchables [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et James Thierrée (Mes séances de lutte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
), très bien entourés par Clotilde Hesme, Olivier Gourmet, Frédéric Pierrot, Noémie Lvovsky, Alice De Lencquesaing et Dominique Rabourdin, sans oublier une apparition de Bruno et Denis Podalydès dans le rôle des frères Lumière.

Ecrit par Cyril Gely en collaboration avec Roschdy Zem et Olivier Gorce qui ont librement adapté le livre, Chocolat clown nègre de Gérard Noiriel, le scénario retrace la trajectoire stupéfiante de Rafael Padilla, né dans une famille africaine réduite en esclavage et déportée à Cuba, et qui est vendu à huit ans avant de s'enfuir quelques années plus tard. Vivant de petits métiers, il croise alors la route du célèbre clown blanc George Footit qui découvre l’étendue de son potentiel, le prend à son service, le surnomme Chocolat et constitue avec lui un duo comique qui va connaitre une ascension fulgurante.

Selon Roschdy Zem, le film raconte "l’histoire d’un couple, qui se rencontre, crée ensemble, et que la vie sépare. Mais aussi l’émancipation d’un homme, Chocolat, qui découvre la vie, devient un adulte réfléchi, moins candide, et par conséquent moins docile. A travers cette histoire, c’est aussi un peu la France qu’on raconte. Sans culpabilité ni accusations. Chocolat a marqué son époque, a été oublié. Il n’est pas le seul. En parler permet de mieux connaître son passé. Et j’ai toujours pensé que c’était essentiel pour mieux vivre le présent. Chocolat est un épicurien qui embrasse la vie. Sans oublier son passé d’esclave, il saisit les opportunités qui lui sont offertes et devient une grande vedette. Avec ce personnage positif, il devenait possible, sans occulter le contexte colonialiste, de traiter l’histoire en évitant le pathos."

Produit par Eric et Nicolas Almayer pour Mandarin Cinéma, Chocolat a été coproduit par Gaumont, Korokoro et M6 Films, et préacheté par Canal+ et Ciné+. Bien accueilli par la critique française qui, au-delà de l'intérêt historique du film, a souligné notamment la qualité du travail de reconstitution du Paris du début du XXe siècle, Chocolat sera projeté à l'European Film Market du 66e Festival de Berlin (du 11 au 21 février 2016) par Gaumont qui pilote les ventes internationales.

Gijon_Home
Odessa site
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss